Hier, à un jour de la clôture du salon, le directeur général de Vinexpo Guillaume Deglise, et son président Xavier de Eizaguirre dressaient un premier bilan de cette édition 2015. L’occasion de révéler notamment le raccourcissement de la durée du salon de cinq à quatre jours, et un visitorat stable par rapport à 2013.

C’est officiel, en 2017, Vinexpo ne durera que quatre jours. Du lundi au jeudi. « Nous prenons en compte les souhaits des exposants qui ont réclamé ce raccourcissement », explique Guillaume Deglise. Parmi les autres annonces, le maintien du visitorat au niveau de 2013. Mais aussi l’avenir de Vinexpo, notamment en Asie, et les succès de l’édition 2015.

Visitorat stable

Un jour avant la clôture, « le visitorat est stable par rapport à 2013 » annonce Guillaume Deglise. En tête des pays les plus représentés, la France, bonne première à domicile. Immédiatement suivie par la Chine et les USA, « des visiteurs lointains qu’il est important de garder. » En quatrième position, l’Espagne, « un pays avec un vrai potentiel pour Vinexpo », puis l’Italie et le Royaume-Uni.

Le regard vers l’Asie

Vinexpo renforce son activité sur le marché asiatique. La Chine est toujours un des focus de cette édition 2015. « Le futur sur le marché chinois est considérable. C’est important de recevoir les visiteurs et exportateurs chinois, commente Guillaume Deglise. Nous avons accueilli beaucoup d’événements en lien avec le marché asiatique, par exemple de lancement de la gamme de vins à l’effigie de l’actrice chinoise Carina Lau, ou celui du magazine ”Le Pan” ». Dans cette mouvance, Vinexpo Hong-Kong, « désormais rendez-vous incontournable des professionnels sur le marché asiatique », est renouvelé du 24 au 26 mai 2016. Et ce, avec une ampleur accrue, pour ce salon « qui pourrait bien devenir une référence mondiale » d’après Xavier de Eizaguirre.

Mais tout en restant présent sur ce marché chinois, « il ne faut pas non plus oublier le reste de l’Asie » d’après le président du salon, Xavier de Eizaguirre. D’où le retour programmé de Vinexpo Tokyo les 15 et 16 novembre 2016. Le marché japonais est en effet « devenu un grand et solide marché, constant et avec une qualité de distribution sans égale en Asie. »

« Événement unique »

Pour son premier Vinexpo, Guillaume Deglise a concentré ses efforts pour créer un « événement d’un autre genre : pas seulement un salon, mais un rendez-vous haut-de-gamme. » Pour l’avenir de Vinexpo Bordeaux, il ne manque pas d’idées. Il réfléchit notamment à un renforcement des liens avec la sommellerie. Il a ainsi proposé « la co-organisation du concours du meilleur sommelier du monde à Vinexpo Bordeaux. » Succès indéniable de cette édition, les « One to wine meetings », ce service de prise de rendez-vous personnalisés entre exposants et visiteurs, est lui aussi reconduit à Bordeaux et Hong-Kong. Vinexpo a ainsi organisé plus de 100 rendez-vous sur le salon. Enfin, « The Blend », soirées de networking ayant accueilli cette année entre 400 et 500 personnes par soir au Hangar 14 en bord de Garonne, seront également réitérées.

Laura Bernaulte