Le Cognaçais se met doucement à la conversion à l’agriculture biologique, d’autant qu’une demande du consommateur commence à poindre. Signe des temps, les maisons de négoce commencent à chasser des cognacs biologiques.

Cette dégustation est à retrouver dans Terre de vins hors-série Spiritueux et sur notre kiosque digital.

Cognac Pasquet
L’Organic 07

Dans la propriété d’Eraville, le choix du bio est autant un désir de qualité d’eau-de-vie que de vie tout court. La conversion date de 1994 et la nouvelle génération, qu’incarnent Jean Pasquet et son épouse Amy, a poursuivi cette quête sans compromis ni regrets. La gamme est sublime de pureté, c’est la rançon. Dans celle-ci, l’Organic 07 convoque des notes de fleurs blanches au nez avant que les agrumes ne l’emportent en bouche pour une finale légèrement épicée. L’équilibre est parfait, les Pasquet signent un cognac au plus près de ce terroir de Grande Champagne par une maîtrise du raisin, de la distillation, du vieillissement et de la coupe.
• Avec un sashimi de thon.
58 € les 70 cl.
cognac-pasquet.com

Maison Planat
10 years

Il y a aussi des histoires au fond d’une bouteille. Ici, c’est celle d’une rencontre entre une famille de distillateurs et une maison historique, Planat. Julien Nau et sa sœur Marie ont très tôt misé sur les eaux-de-vie issues de l’agriculture biologique. Parmi la gamme exclusivement bio, le 10 ans d’âge délivre un nez très pur sur le fruit confit et la marmelade d’orange. L’attaque est très vive, nous guidant davantage sur le champ floral avant que les fruits ne reviennent sur le palais pour une déclinaison autour de l’orange et du coing. La finale est sapide sur des notes de cèdre. Viva Planat !
• Avec une tarte tatin.
71,90 € les 70 cl.
cognacplanat.fr

Brard-Blanchard
XO

Cette famille ne manque pas de se définir comme vignerons bio sur la superbe carafe. C’est une fierté méritée : ils figurent parmi les premiers convertis de l’appellation avec leurs cousins, les Pinard de Foussignac. Assemblage d’ugni blanc, de colombard et de folle-blanche, ce XO est davantage un hors d’âge avec des eaux-de-vie d’une trentaine d’années. C’est une bombe de pureté où les arômes de fleurs et de fruits se sont liés avec le temps pour délivrer un bouquet racé, complexe, profond. La finale est sublime, méritant un chesterfield, un film de Wim Wenders et une horloge murale rappelant le temps qui passe.
• Avec un baba au cognac BB.
164 € les 50 cl.
brard-blanchard.fr

Bache-Gabrielsen
5 VSOP

Cette maison, à force de chiner des lots aux quatre coins de l’appellation, est un véritable cabinet de curiosités. De millésimes en assemblages, Hervé Bache Gabrielsen et son remarquable maître de chai, Jean-Philippe Bergier, délivrent des trésors. Ils ne manquent pas le sens de l’histoire avec ce cognac bio, au contenant écoconçu qui plus est. Assemblage de Fins Bois et de Petite Champagne, ce cognac est sur la fraîcheur des agrumes à quoi se conjuguent des notes herbacées. La finale sur des arômes toastés est persistante.
• Avec un tiramisu au cognac
49,50 € les 50 cl.
bache-gabrielsen.com