Si l’AOP Côtes-du-Roussillon, en blanc, laisse le grenache gris en cépage complémentaire aux côtés des grenache blanc, macabeu et tourbat, Collioure demande à rester entre grenaches. Une exclusivité également possible en IGP Côtes catalanes. D’où une variété de styles délectable, jouant d’un fruité expressif et se prêtant à une oxydation délibérée qui enrichit le bouquet de notes épicées, de curry et de noix. En voici deux fiers représentants, extraits du n°64 de Terre de vins, disponible en kiosques et sur notre kiosque numérique.

Mas Pujol
Ciste 2018 (AB)
IGP Côtes catalanes

Le grenache gris de Ciste s’exprime dans un registre aussi droit que net avec un bouquet frais de fleurs blanches entre chèvrefeuille et aubépine. Gourmand, à l’aération il offre un panier de pêches blanches et de nectarines. Cette expression nue et très fraîche, la matière dense sous le palais, composent une cuvée élégante jusque sur la finale qui reste sur le fruit. On note que la famille Pujol élève également des cochons d’exception, des races rares (le frisé Mangalica et le généreux Duroc) élevées en bio et dont l’alimentation suit fidèlement le fil des saisons.
Avec des linguine alle vongole.
17 €
66300 Fourques
04 68 38 84 44 – Site internet

Serre Romani
La Vallée de l’aigle 2018
IGP Côtes catalanes

Généreux et complexe, ce beau flacon offre au nez un fruit très représentatif du cépage entre pêche de vigne et fleur d’acacia. Une touche fumée de silex frotté renforce sa complexité. Il est fermenté et élevé sur ses lies en demi-muids. La bouche est expressive, la texture onctueuse contraste délicieusement avec une structure droite et tendue par une jolie salinité alors que la finale briochée met en appétit. On peut attendre deux ou trois ans une patine de ses arômes et une intégration de l’élevage ou s’en régaler dès maintenant en mariant sa personnalité marquée à une recette élaborée.
Sur une volaille crémée safran (attendre 2-3 ans).
12 €
66600 Espira-de-l’Agly
04 68 57 58 11 – Site internet

Une dégustation de Sylvie Tonnaire (Rédacteur en chef) et Anne Serres (journaliste, diplômée du WSET niveau 3)