TOUTES NOS ADRESSES DANS LE VIGNOBLE

Découvrez les adresses saluées par le jury des Trophées de l'Œnotourisme et validées par la rédaction de Terre de Vins

MAISON DES SANCERRE

La Maison des Sancerre porte bien son nom puisqu’elle a vocation à accueillir toute la famille. Loin de la vision élitiste qui colle souvent à la peau du raisin, notre site de visite s’adresse à tous : du néophyte au connaisseur, de l’enfant à la personne âgée. Plusieurs grilles de lecture s’offrent ainsi aux visiteurs, qui, au gré de leur visite, font le choix de s’attarder sur tel ou tel élément. L’univers est coloré et permet aux plus jeunes de passer un bon moment : tableau “dessine-moi une vigne”, jeu de l’oie, jeu de quilles (bouteilles en bois), memory du vin, dégustation de sirops… Et bientôt carnet de visite adapté aux enfants.Pour les personnes âgées ou à mobilité réduite, un élévateur permet de faire la visite de plain-pied. Aussi, un espace détente et de lecture permet de se reposer lors de la visite. En fin de parcours, notre boutique propose des articles adaptés à tout âge. La maison des Sancerre est en somme un espace de convivialité et de partage permettant d’en apprendre plus sur l’appellation.
Loire
Voir

MAISON CAZES

C’est en hommage à Aimé CAZES, fondateur du Domaine, père d’André et Bernard, que ce restaurant, situé au cœur de la Maison CAZES, a tout naturellement trouvé son nom. Ce projet longuement mûri, a pris forme grâce à la complicité de Lionel Lavail, directeur de la Maison CAZES et du chef, Sébastien Colombier.Au cœur du domaine viticole, face à la majestueuse salle des foudres, le restaurant la Table d’Aimé, propose de redécouvrir le goût des bonnes choses avec une cuisine à la fois raffinée et authentique, mettant un point d’honneur à respecter le produit et le terroir. Des côtes Méditerranéennes aux terres Catalanes, le Chef Sébastien Colombier a noué des liens étroits avec les producteurs locaux qui lui apportent, au rythme des saisons, le fruit de leur pêche, de leur élevage et de leurs récoltes. Les vins du domaine Cazes sont servis aux côtés de mets d’inspirations catalane et méditerranéenne, afin de faire découvrir à nos clients le plaisir d’accompagné nos vins durant un repas en bonne compagnie. Un lieu dédié à l’accueil des clients de la maison permet à nos clients de découvrir, s’ils le souhaitent toute la gamme des vins signés CAZES, de notre collection de vieux millésimes en vins secs et vins doux naturels (dès 1931) ainsi que la vente de produits régionaux. Tous les mardis de la saison estivale, le restaurant vous retrouve autour de soirées musicales variées, l’occasion de déguster la cuisine du chef et de son équipe accompagnée des vins Cazes.
Roussillon
Voir

TERRES DE SYRAH BY CAVE DE TAIN

L’œnotourisme c’est avant tout valoriser des métiers, le travail d’hommes et de femmes, le savoir-faire français et mondial d’un produit. En allant plus loin dans cette démarche, la mise en valeur d’un territoire paraît être indispensable à son développement. La région de la Vallée du Rhône Nord est un territoire très divers en termes de sols : elle a effectivement, pour la plupart des appellations, connu les quatre aires géologiques. Cette variété de sols et de terroirs produit des vins de très grande différence, selon les expositions, les appellations, les sols, etc. Mettre en avant la diversité appellations était l’occasion de mettre en exergue cette diversité et cette complexité. Afin d’amener les touristes à la rencontre de ces appellations, un parcours intuitif à été créé dans les vignes de l’Hermitage dès 2011 : le sentier « Sur les pas de Gambert ». Il s’agit d’un parcours libre avec 11 points d’arrêts et des explications sur le paysage, les vignes, les cépages, les sols… Une carte dépliante est mise à la disposition des marcheurs à la boutique de la Cave, point de départ de la randonnée de 4 km. Les informations peuvent également êtres trouvées sous forme de QR code sur les panneaux présents au long du parcours. Des prestations sur-mesure sont également organisées, notamment sur des petits groupes, au cours desquelles les clients peuvent aller sur différents points d’une appellation, à la découverte des divers terroirs. L’idée est de faire prendre conscience à ces derniers de la variété des facteurs influençant un vin (différences de sols, d’altitude, d’ensoleillement, etc.) et qu’ils soient en mesure de connaître (et peut-être reconnaître !) les spécificités de nos vins, notamment sur les gammes « Terroirs d’Exception », où un vin correspond à une unique parcelle.Chaque été, ateliers « De la Vigne au Verre », pour que les touristes saisissent la complexité du travail depuis la parcelle de vigne jusqu’au verre. Un petit groupe part à la rencontre d’un vigneron coopérateur qui explique ainsi son métier, le cycle d’une vigne, etc. La demi-journée se poursuit par une visite de la Cave de Tain, puis par une dégustation : on retrace le parcours du raisin. L’éducation du consommateur vers ce type d’oenotourisme est d’une grande importance, particulièrement dans une région comme la nôtre où l’agriculture prime sur tout autre type d’économie. L’habitant doit connaitre cet art noble qu’est la viticulture. Car le consommateur n’est pas que dégustateur, il est également ambassadeur !
Rhône
Voir
Trophées de l'Oenotourisme
Trophées de L'Oenotourisme

Les trophées de l'oenotourisme
Découvrez tous les lauréats et inscrivez-vous
pour participer à la prochaine édition.

Inscrivez-vous

Actualités


Oenotourisme

 —  Voir toutes les actualités

Vendanges à Faugères : le terroir fonctionne

Alors que les coups de sécateurs résonnent dans tout le vignoble français, nous passons en revue les différentes appellations du Languedoc pour prendre le pouls du millésime 2019. Troisième escale en appellation Faugères.“J’ai fait le tour de 80 % des vignes de l’appellation, pas pour des contrôles de maturité mais pour surveiller la progression de la flavescence dorée”, précise Nathalie Caumette, présidente du syndicat de l’appellation Faugères. “J’ai vu de belles grappes, bien charnues. On a eu 400 mm d’eau en 2019 mais on avait eu un litre en 2018 et la matrice argileuse sur laquelle est assis notre terroir de schiste a retenu cette eau. Les vignes profondément enracinées sont allées la chercher, le terroir fonctionne et nous n’avons pas souffert du manque d’eau grâce aux réserves de l’année passée.” Le travail des sols, l’absence de recours aux herbicides, les pratiques respectueuses de l’environnement améliore la perméabilité à l’eau du vignoble et la constitution de réserves sous-terraines. Faugères, appellation engagée dans la protection de son environnement naturel et humain, a pu en tirer les bénéfices en 2019, année chaude et sèche, après un millésime 2018 où il avait fallu au contraire affronter le mildiou, opportuniste en année tiède et humide. “On peut estimer la vendange aux alentours de 60 000 hl pour Faugères, c’est un retour à la normale après 2018 où on était descendus à 48 000 hl”, conclut Nathalie Caumette. Retrouvez tous les vins des Corbières médaillés lors du Concours des Vins “Terre de Vins” en suivant ce lien.
Terroirs et Vignobles
Lire la suite

Vin et rugby : Yannick Jauzion, la belle Alliance

La Coupe du Monde de Rugby a débuté hier au Japon. Elle se déroulera jusqu’au 2 novembre. Puisque le monde de l’ovalie n’est jamais éloigné de celui de la convivialité, nous donnons un coup de projecteur sur Yannick Jauzion, ancien joueur emblématique du XV de France, qui s’est reconverti dans le vin.Alors que la Coupe du Monde de Rugby se déroule au Japon du 20 septembre au 2 novembre, le moment est bien choisi pour mettre en lumière la nouvelle vie d’un ancien international français, et non des moindres. Yannick Jauzion, emblématique ¾ Centre du Stade Toulousain, 73 sélections avec le XV de France, est un jeune retraité de 41 ans très actif depuis qu’il a raccroché les crampons. Issu d’une famille d’éleveurs du Tarn, cet ingénieur agri’ diplômé de Purpan a décidé, entre autres activités post-ovalie, de poursuivre l’élevage de brebis familial, de se lancer dans le production de ginseng, d’exercer dans le courtage en assurance pour les propriétés viticoles et… de produire du vin. Une évidence pour cet amoureux des bonnes choses, qui compte bon nombre d’amis dans le vignoble gaillacois. Il s’est donc associé avec le négociant Bertrand Ravache pour signer, en s’appuyant sur la coopérative de Labastide de Lévis, une cuvée de Gaillac pleine de séduction, de caractère et de fruit, nommée “Aligança” (“Alliance” en occitan). 30% braucol, 20% duras, 20% syrah, 30% merlot, un pur vin de plaisir taillé pour de bons gueuletons entre copains. Devant un match ou non. Prix indicatif 5,50 €.
Personnalités
Lire la suite

Vendanges en Minervois : “des volumes plus bas qui correspondent à notre stratégie”

Alors que les coups de sécateurs résonnent dans tout le vignoble français, nous passons en revue les différentes appellations du Languedoc pour prendre le pouls du millésime 2019. Deuxième escale en Minervois.Comme partout en Languedoc, la vendange 2019 sera moins généreuse qu’en 2018 en Minervois. La faute à la chaleur et à la sécheresse, mais aussi le fruit d’une volonté des producteurs et metteurs en marché, constate Philippe Coste, président du syndicat de l’appellation. “Nous faisons avec ce que nous donne Dame Nature. Nous avons eu 20 millimètres de pluie juste avant d’attaquer la vendange et cette eau est tombée à pic pour relancer la maturation des baies au moment où l’acidité continuait à baisser. On est donc arrivés à la vendange avec un très bel état sanitaire et de beaux équilibres et sur une quantité en AOP Minervois autour de 130 000 hl (contre 140 000 hl en 2018) qui correspond à un plus faible rendement naturel mais aussi à une volonté de l’appellation de maîtriser les volumes et les disponibilités. Avec les stocks de 2018 nous avons de quoi passer l’hiver avant la mise en marché du 2019 au printemps prochain”. Retrouvez tous les vins du Minervois médaillés lors du Concours des Vins “Terre de Vins” en suivant ce lien.
Terroirs et Vignobles
Lire la suite