D’élégantes grilles, dont les pointes sont orientées vers le bas en symbole de bienvenue, vous invitent à pénétrer au 20 rue des Carmes. Auparavant zone « délaissée de voirie », ce parvis fut acquis auprès de la mairie de Bordeaux à la fin du XXème siècle, pour en faire l’adresse des Carmes Haut-Brion et devenir ainsi le seul château producteur de vin avec une adresse à Bordeaux.

La richesse architecturale des Carmes Haut-Brion trouve sa place naturellement au coeur du parc classé, dessiné par Louis Bernard Fischer. Le château du 19ème siècle, réalisation de l’architecte bordelais Louis Garros, domine les vignes avec une avancée en tourelle, à laquelle on accède grâce à un bel escalier double volée. On trouve dans cet ensemble arboricole bicentenaire beaucoup de détails qui témoignent de l’histoire du lieu : la fontaine de Crespiac du 17ème siècle, des statues d’angelots, l’ancien chai ainsi que la grange des moines, qui, restaurée en 2016, accueille désormais les dégustations.

Au murmure de ces belles pierres d’un siècle passé résonne désormais l’architecture ultra moderne du nouveau chai. Issu de la collaboration entre le designer Philippe Starck et l’architecte bordelais Luc-Arsène Henri, il a été inauguré en 2016. Le chai du château est une lame de métal brut plantée dans le terroir. Les matériaux privilégiés, techniques et bruts à la fois – béton matricé, verre et métal – sont théâtralisés par des jeux de lumière spectaculaires et une structure épurée de tout point porteur. Le revêtement extérieur, des feuilles d’aluminium à l’effet irisé, reflète le parc. Il se confond ici avec l’eau du lit de la rivière Peugue présente naturellement aux Carmes, la terre et l’écorce des arbres dans un souci de confrontation harmonique. L’intérieur est conçu dans un esprit brut et épuré, cet esprit que Philippe Starck décrit comme « l’architecture du minimum ». Le cuvier gravitaire, dans un souci constant d’allier esthétisme et technique, fait cohabiter trois matériaux (inox, bois et béton) et trois formes (tronconiques, tronconiques inversées et ovoïdales). L’absence de piliers offre une vue dégagée : tous les câblages et tuyaux sont dissimulés dans le sol et les pieds des cuves. Des plaques de béton matricé structurent le bâtiment et leur relief froissé accroche la lumière. Sous le niveau de l’eau, au sous-sol, se trouve le chai de vieillissement. Le vin y poursuit son élevage dans des barriques, des foudres et des jarres.

Au premier étage, la salle de réception est un espace dédié au plaisir : les vitres basses offrent une vue inédite sur les vignes ou le cuvier qui s’appréciera lors d’un repas assis. Ici, le designer a pu laisser libre cours à son imagination sans avoir à se soucier des contraintes techniques imposées par un outil de vinification. Enfin, la terrasse panoramique qui surplombe le bâtiment permet d’embrasser en un seul regard les coteaux du vignoble, séparés en deux versants par l’ancien lit de la rivière.

— Infos pratiques

Adresse : 20, rue des Carmes

Code postal : 33000

Ville : Bordeaux

Tél : +33 (0)5 56 93 23 40

Site : http://www.les-carmes-haut-brion.com

Catégorie : Architecture & Paysages

-

Contacter l'établissement

Contact

Remplissez ce formulaire pour contacter directement l’établissement ou demander une réservation.
*Champs obligatoires.