Au milieu d’une parcelle de vigne : une villa gallo-romaine.
Les archéologues disent : cette villa était le siège d’une importante exploitation viticole au Ier siècle après J.C.
Avec le CNRS, à travers une aventure complète d’archéologie expérimentale, cette famille de vignerons va faire revivre un vignoble, vinifier dans une «  »cella vinaria » (chai de vinification) des vins tels qu’on les buvait il y a 2 000 ans.
Dans le monde de l’Oenotourisme, ils se revendiquent « les seuls au monde à emmener nos visiteurs le verre à la main à comparer des vins du Ier siècle et des vins du XXIème siècle ! »
Dans les années 1985, le CNRS entreprend un important travail pour recenser les fours de potiers gallo-romain dans la Province de la Narbonnaise. La famille autorise une première campagne de fouille au milieu de ses vignes sur un site archéologique repéré … en 1906.
Confirmation : il s’agit bien de la « pars rustica » d’une villa romaine où l’on fabriquait des amphores qui servaient à exporter les vins au Ier et IIème siècle.
CONCEPT INEDIT :
Il s’agit d’une démarche scientifique, portée donc par le CNRS sur des budgets nationaux. Qui s’articule sur :
– des archéologues : André Tchernia, Jean Pierre Brun (Professeur au Collège de France), Fanette Laubenheimer) qui ont fouillé de nombreuses villa romaines dans tout le bassin méditerranéen, plongés sur des épaves, étudiés tous les textes des agronomes romains (Columelle, Pline, Caton, Palladius, Varron, Martial, etc …)
– des hommes de terrain : vigneron, oenologues.
– des moyens financiers réunis : CNRS, subventions régionales, autofinancement du Mas des Tourelles.
La créativité est donc basée sur une approche à la fois scientifique, littéraire, expérimentale, appuyée par les connaissances actuelles.
A partir de ce patrimoine, la famille a donc réalisé une véritable offre touristique. Elle accueille de très nombreux visiteurs, qu’ils soient individuels ou en groupe. De différentes nationalités bien sûr. Les visites sont organisées différemment suivant les visiteurs accueillis.

Les visiteurs individuels peuvent faire soit une visite – payante – soit une dégustation des vins actuels – gratuite. Ils découvrent les expositions sur la vigne et le vin à l’époque romaine (en trois langues), le dépôt de fouille archéologique, la bergerie dans laquelle ont été reconstitués les jeux auxquels jouaient les enfants à l’époque romaine (grand intérêt pour les familles !), la parfumerie où s’élaboraient les parfums à base d’huile d’olives, et naturellement enfin la « cella vinaria ». Dans ce chai qui est la seule reconstitution au monde d’un tel lieu, et qui naturellement fonctionne (nous y produisons nos vins archéologiques), est projeté aux visiteurs un film (en trois langues toujours) sur l’ensemble des travaux, et ils peuvent voir notamment le chai tel qu’il fonctionne en septembre au moment des vendanges. Le film terminé, ils regagnent le lieu d’accueil qui est une très grande boutique. Pour les enfants, une dégustation de « defrutum », (jus de raisin concentré), et pour les adultes une dégustation commentée des trois « vins archéologiques » (Mulsum, Turriculae, Carenum). Dégustation entamée d’abord par certains des vins actuels.

— Infos pratiques

Adresse : 4294 Route de Saint-Gilles

Code postal : 30300

Ville : Beaucaire

Tél : 0466591972

Site : http://www.tourelles.com

Contacter l'établissement

Contact

Remplissez ce formulaire pour contacter directement l’établissement ou demander une réservation.
*Champs obligatoires.