TOUTES NOS ADRESSES DANS LE VIGNOBLE

Découvrez les adresses saluées par le jury des Trophées de l'Œnotourisme et validées par la rédaction de Terre de Vins

CHÂTEAU CASTERA

Le Château Castera est une propriété viticole du Nord Médoc. Depuis 2010, la propriété est ouverte au public toute l’année avec 3 types de visites oenotouristiques. En 2018, les propriétaires ont décidé de créer un programme événementiel complet ainsi qu’un atelier de mixologie.Ainsi est né le concept “Estival du Château Castera” qui regroupe 6 événements qui ont lieu d’avril à septembre. Chaque événement a sa propre personnalité afin de faire découvrir la propriété sous des angles différents. La deuxième initiative originale concerne l’offre oenotouristique. Depuis 2018, atelier pour faire découvrir la mixologie aux visiteurs. Cet atelier est proposé du lundi au vendredi à 11h00 de mai à septembre. Pendant 45 minutes les participants apprennent à créer 2 cocktails à base de vin rosé de la propriété, ils apprennent également comment le rosé est produit et l’histoire des liqueurs utilisées dans les cocktails. A l’issue de cet atelier, les visiteurs repartent avec un livret de 8 recettes différentes.
Bordeaux
Voir

ABBAYE DE VALMAGNE

Aux portes de Montpellier, classée Monument Historique et fondée en 1139, l’abbaye de Valmagne est une des plus belles abbayes cisterciennes de France mais aussi, un des plus anciens vignobles du Languedoc. La ferme auberge est situee dans l’enceinte de l’Abbaye , dans les bâtiments agricoles proches de l’accueil , le long du grand bassin des moines que domine une grande terrasse extérieure de 60 couverts située le long de ce plan d’eau, avec vue sur les vignes et les potagers , une grande salle intérieure aux tons oranges , toute de pierre et de bois, orientée plein sud , et avec un coin cheminée ; le tout conférant une atmosphère chaleureuse et décontractée , pour environ 70 couverts. Le principe de la ferme auberge est bien sur de valoriser avant tout ses produits viticoles , vins et jus de raisin , mais aussi maraîchers , huile d olive, fruits et légumes anciens , plantes sauvages et où oubliées , et tout particulièrement ses plantes aromatiques et fleurs comestibles cultivés dans le jardin médiéval , qui se visite avec l’abbaye. Cette table est gérée par le vigneron et son épouse qui accueillent les clients dans un contexte simple et familial , et sont toujours disponibles pour commenter les vins, les plats, les plantes avec leurs noms et leurs bienfaits, … les qualités , l’historique et l’origine des tous les produits servis . La ferme auberge est accessible sur réservation, en dehors des ouvertures de l’abbaye , principalement aux groupes, pour des ateliers, dégustations ou repas . La démarche oenotouristique comprend la visite de l’abbaye avec son chai, un conservatoire de cépages, un jardin médiéval, un caveau de dégustation et la ferme auberge .
Languedoc
Voir

CHÂTEAU CLIMENS

Autour de son engagement dans la biodynamie porté par Bérénice Lurton, le Château Climens propose depuis mai 2019, une offre oenotouristique renouvélée. La visite “à la découverte d’un premier singulier” (visite du vignoble, des chais, de la tisanerie et dégustation de deux vins, 1h30 – 28 euros ) est complétée par les offres “Slow tasting (visite et verticale de 4 millésimes, 2h30 – 80 euros) et de “Slow tasting gourmand” (visite, verticale de 4 millésime et assiette salée ou sucrée, 2h30 – 98 euros). Pour encore plus de gourmandise, prenez palce “à la table de Climens”, dans les alons privés du Château, pour un déjeuner d’accords mets et vins concocté par le Chef du restaurant Darroze (réservation 10 jours à l’avance, dès 6 personnes – 230 euros par personne). Et également à venir, des cours de yoga et de relaxation à la propriété.
Bordeaux
Voir
Trophées de l'Oenotourisme
Trophées de L'Oenotourisme

Les trophées de l'oenotourisme
Découvrez tous les lauréats et inscrivez-vous
pour participer à la prochaine édition.

Inscrivez-vous
Ils s'engagent à nos côtés pour promouvoir l'œnotourisme en France

Actualités


Oenotourisme

 —  Voir toutes les actualités

Vignobles du Sud-Ouest : cet été, la fête continue

Les vignobles du Sud-Ouest ont redoublé d’imagination cet été pour maintenir les fêtes des vins en respectant les consignes sanitaires, trouver de nouvelles formules d’accueillir les visiteurs ou de nouveaux moyens de faire découvrir leurs vins.A Gaillac, on a réfléchi à une formule inédite pour remplacer les fêtes et apéritifs vignerons qui émaillent d’habitude le vignoble durant la saison estivale. Le syndicat a mis en place début juillet une plateforme virtuelle pour permettre aux consommateurs de retrouver en ligne les vins présents à la fête les années précédentes. “La manifestation représente en moyenne 30 000 bouteilles vendues par une soixantaine de caves participantes, rappelle Cédric Carcenac, président de l’appellation. Bien sûr, on perdra des volumes mais les domaines pourront prolonger les ventes chez eux et récupérer quelques clients. On table quand même sur environ 15000 bouteilles”. L’appellation a par ailleurs maintenu les drives mis en place pendant le confinement avec 4-5 points de collecte permanents pour les vins commandés en ligne. “Ça ne compense pas mais ça contribue aussi à améliorer nos circuits de distribution”. www.vins-gaillac.com Bergerac a en revanche décidé de ne ne pas annuler toutes les fêtes estivales car “notre vignoble se prête à des évènements à taille humaine, avec des mesures de distanciation facilement applicables sur de grands espaces en plein air, explique Marie-Pierre Tamagnon, responsable des relations publiques à l’interprofessionnel des vins de Bergerac et Duras. Pour ne pas laisser la crise gâcher notre été et celui des nombreux touristes attendus dans la région, nous faisons un appel à projet auprès des vignerons pour favoriser la mise en place d’animations adaptées”. Dix projets seront ainsi financés par l’IVBD à hauteur de 1 000 € chacun. L’animation proposée au public devra réunir un minimum de sept domaines (caves ou indépendants) produisant au moins une AOP du vignoble de Bergerac & Duras dans un même lieu d’animation, sur le territoire ou en région, entre le 15 juillet et le 15 octobre 2020. L’interprofession pourra également mettre à disposition gratuitement de matériel. Les premières demandes déposées seront prioritaires mais avec un projet minimum par appellation (Bergerac, Monbazillac, Pécharmant, Montravel, Côtes de Duras, Rosette et Saussignac). Pour aider les vignerons à respecter les règles sanitaires, l’interprofession a édité fin juin une fiche de “bonnes pratiques pour l’organisation d’animations œnotouristiques”. www.vins-bergeracduras.com A Cahors, l’interprofession organise tous les jeudis soirs de juillet-août de 18h à 21h des “afterworks décantés”. L’occasion d’un moment de détente sur la terrasse de la Villa Malbec au centre-ville pour déguster un verre de Cahors ou de Côtes du Lot en compagnie d’un vigneron. (3-4€ le verre). Les participants pourront accompagner leur vin d’une planche de produits locaux (10€) et profiter des animations musicales de la place François Mitterrand. Réservation obligatoire. vinsdecahors.fr La troisième fête des vins de Fronton qui doit se dérouler du 21 au 23 août n’a pas été annulée. La Maison des Vins a également maintenu cet été ses ateliers (assemblages, mets-vins…), l’office de tourisme propose tous les jeudis des visites de domaine. Une demi-douzaine de domaine organisent les vendanges touristiques baptisées Devenez vigneron d’un jour, sans compter les ateliers cuisine et vins du domaine le Roc, les dégustations et randonnées au domaine Plaisance, l’escape game au château de Boujac, les journées thématiques à Belaygues, le jeu du jars des femmes vigneronnes, une séance de yoga dans le parc de la Maison des Vins et du Tourisme… Le festival Musique en vignes est également maintenu avec une douzaine de concerts d’ici fin septembre dans des domaines ou des lieux insolites tout en vouant les vins (à partir de 7€). www.vins.de.fronton.com
Rendez-vous
Lire la suite

Bordeaux : Château Angélus fait renaître Le Gabriel

Repris en janvier 2019 par la famille de Boüard (Château Angélus), le restaurant Le Gabriel, institution trônant sur la Place de la Bourse de Bordeaux, vient de rouvrir ses portes après plusieurs mois de travaux. Le bistrot et le bar sont désormais ouverts au public, en attendant la table gastronomique à la rentrée.C’est sans doute le bâtiment le plus emblématique de Bordeaux, puisqu’il est au centre de la place la plus photographiée de la ville. Le Gabriel, avec sa superbe façade du XVIIIème siècle, amorce sa renaissance. En janvier 2019, la famille de Boüard de Laforest, propriétaire du château Angélus (1er Grand Cru Classé ‘A’ de Saint-Émilion) et déjà engagée dans une ambitieuse diversification dans l’univers de l’hôtellerie et de la gastronomie, annonçait la reprise en main de l’exploitation de ce vénérable établissement, avec en accord avec la Chambre de Commerce et d’Industrie de Bordeaux (propriétaire des murs), une autorisation d’occupation temporaire (AOT) sur une longue durée, a minima jusqu’en 2033. Après un premier round de quelques mois d’exploitation dans un cadre juste rafraîchi, la famille de Boüard fermait l’établissement à l’automne dernier pour 10 mois de travaux – une période forcément rallongée par les inévitables surprises inhérentes à ce type de chantier et surtout à la pandémie de Covid-19. Pour repenser de fond en comble l’intérieur du bâtiment, Stéphanie de Boüard-Rivoal, Directrice Générale d’Angélus, a fait appel au cabinet d’architectes bordelais Sarthou et Michard, et au décorateur parisien Jean-Pierre Tortil. Tout en se conformément à la configuration des lieux, qui s’élèvent sur trois niveaux (sans compter un dernier étage qui accueille bureaux et salle de séminaire privatisable), le challenge consistait à faire entrer davantage de respiration et de luminosité. Pari réussi. Un service à toute heure Le 9 juillet dernier a donc vu la réouverture du bar au rez-de-chaussée et du bistrot au premier étage. C’est le chef Alexandre Baumard, qui a jusqu’ici piloté avec succès les cuisines du Logis de la Cadène à Saint-Émilion – où il sera encore un jour par semaine, confiant le reste du temps les rênes à son second – et y a décroché un macaron au Guide Michelin, qui supervise la carte du bistrot, en attendant la réouverture de la table gastronomique, “L’Observatoire du Gabriel”, au deuxième étage, en septembre prochain. Il ne fait pas de doute que les étoiles sont, ici aussi, dans le viseur. Entre 80 et 90 couverts pour la partir bistrot, une grosse trentaine pour le gastro (plus une table d’hôtes avec vue sur la cuisine), un service à toute heure (petit déjeuner, déjeuner, offre de snacking toute la journée, salon de thé, bar jusqu’à minuit en semaine et 2 heures le week-end), déjà une équipe de 26 personnes et jusqu’à une quarantaine cet automne… L’ambition est de mise pour cette renaissance du Gabriel. L’offre bistrotière joue la carte des tarifs accessibles (27 € pour une formule du jour entrée-plat-dessert, 39 € le menu bistrot), d’une carte concentrée autour de beaux classiques de brasserie et de pièces à partager (maigre en croûte farci, côte de bœuf, demi-volaille ou sole meunière) et se conclut autour d’un beau chariot de desserts. La carte des vins, très bien composée entre crus classés de Bordeaux et bouteilles plus accessibles de la région, mais aussi jolies références de Bourgogne, du Rhône ou du Beaujolais, est orchestrée par la talentueuse Charlotte Tissoire, qui a notamment exercé au Pressoir d’Argent. Autour du chef Alexandre Baumard en cuisines (à mettre au pluriel car le Gabriel s’offre le luxe d’avoir deux cuisines, une pour le bistrot, une pour le gastro), on retrouve bien sûr son fidèle chef pâtissier Damien Amilien. À noter que le bar propose une très belle sélection de cocktails et de champagnes qui ont de quoi ravir les amateurs. Le centre-ville historique de Bordeaux retrouve donc un établissement de très haut vol, à la hauteur de son prestige. C’est une excellente nouvelle. https://bordeaux-gabriel.fr
Business
Lire la suite

Haut-Médoc : Château Citran, l’œnotourisme en famille

Alice Merlaut a créé, dans le cadre enchanteur du château Citran, une offre œnotouristique adaptée aux enfants, mais qui se vit en famille. La nature, la culture et le vin y sont célébrés avec talent.En mai 2019, Alice, la petite-fille de Jacques Merlaut, propriétaire de nombreux châteaux médocains et fondateur du groupe Taillan, vient assister au château Citran à une conférence sur la marquise de Donissan. C’est le coup de foudre, la magie du lieu et le poids de l’histoire opèrent et l’idée d’animer le lieu germe. “Le château Citran n’était pas encore ouvert au tourisme”, nous dit Alice. “J’ai posé une disponibilité, et je me suis lancé dans l’œnotourisme”. Non sans travailler le sujet. Car ce professeur de lettres ne s’engage pas dans le projet sans consulter les archives départementales afin de bien connaître l’histoire de la marquise de Donissan, propriétaire du château lors de la Révolution Française : un personnage clé, marqué par l’histoire et la vie, qu’elle n’hésite pas à convoquer dans les textes qui animent ses parcours découvertes. A Citran on apprend en s’amusant Si l’Histoire et le château servent de toile de fond, rien n’est rebutant dans la manière de présenter les “parcours découvertes”, bien au contraire. Deux parcours sont ainsi proposés : • Le parcours dès 3 ans. “Le niveau historique et vinification est moins fourni”, précise Alice Merlaut. Et “on nourrit les paons”. Car à Citran, la dizaine de paons en liberté participent au parcours : un des moments magiques pour les enfants. • Le parcours découverte repose quant à lui sur l’histoire et la nature : “on parle de la chouette chevêche qui loge dans le pigeonnier”. Ce parcours “est plus complexe bien que l’on parle des mêmes choses”. Alice évoque le personnage central dont la vie parfois douloureuse s’apaise lorsqu’elle vient au château Citran. “Il y a davantage d’aspects historiques notamment sur la vie de la marquise Donissan qui a vécu sous la Révolution”. Une marquise qui fut pourchassée en Vendée, se cachait, et a perdu des enfants en fuyant. Mais ce personnage n’est pas le seul sujet pour animer ses parcours, vous verrez… Le chai que l’on visite lors des parcours est l’occasion de fournir des “cartes missions” et des indices pour une quête car, à un moment, Alice a – bien évidemment – perdu la clé du château et il faut bien résoudre une énigme pour la retrouver. Quand la clé est retrouvée, on peut accéder au château qui offre quelques salles pour fournir un décor et des indices, là encore pour résoudre des énigmes mais aussi pour apprendre en s’amusant. Alice s’est appuyée sur les talents de quelques artistes pour fournir ou créer quelques objets qui surprendront les enfants (et les parents) : dans le lot, un éventail sur lequel se trouvent des dessins séditieux relatifs à la Révolution. C’est ici que les parcours se terminent, après avoir balayé les champs de la culture, de la nature, et du vin, “telle la roue du paon, l’emblème du Château, qui offre un éventail d’expériences”. Les spectacles contés complètent l’offre. Alice s’appuie sur son expérience de conteuse (80 spectacles à son actif), mais aussi de danseuse et de comédienne. Et afin de donner du corps à ses textes elle fait appel à Marie Wind, une écrivaine chevronnée. Et pourquoi ne pas faire intervenir une musicienne ? Ce sera Alice Thévenin, qui jouera du luth, du théorbe, ou de la guitare baroque. Trois thèmes pour ces spectacles contés : les abeilles, les pirates, la Belle et la Bête, avec, chaque fois, un atelier au milieu du spectacle. A aucun moment l’attention des enfants ne fléchit tant les moments sont variés et le récit haletant. On a souvent reproché aux châteaux de construire des visites qui oublient les enfants. Mais quelques rares propriétés ont réparé cet oubli. Le partenariat du château Citran et de Alice Merlaut démontre avec une belle créativité qu’on peut capter l’attention des plus jeunes sans perdre les parents. Château Citran, 30 Citran, 33480 Avensan Téléphone : 05 56 58 21 01 Pour réserver : https://aliceaupaysdespaons.fr/spectacles/ 10 € pour les adultes, et 8 € par enfant.
Terroirs et Vignobles
Lire la suite