La marque du groupe Lanson-BCC vient de lancer une véritable cuvée de prestige au fourreau bleu métal souligné d’un motif marinière, la cuvée BB 1843 éditée en 1843 exemplaires.

« Le champagne doit faire rêver et notre marque avait besoin pour cela d’un souffle nouveau » reconnait Godefroy Baijot, directeur export du champagne Besserat de Bellefon depuis 2012 et qui devrait succéder à son père Philippe en 2019 à la tête de la Maison. L’une des entités du groupe Lanson-BCC change donc d’identité « pour rajeunir l’image de la marque, un peu endormie, la faire reconnaitre à l’international et cibler davantage des consommateurs urbains et connectés à qui il faut parler de moments de consommation et d’émotions plutôt que d’évoquer dosages et assemblages ». Besserat de Bellefon va donc moderniser pour début 2019 l’habillage de toute sa gamme de neuf références. C’est la toute nouvelle cuvée BB 1843 qui joue le trait d’union avec le nouveau positionnement. La cuvée de prestige portant la date de création de la maison et éditée en 1843 exemplaires véhicule un message plus moderne et dynamique dans sa magnifique bouteille bleu métallique avec motif marinière sur le col, traduisant la collaboration avec la marque Saint James. Un motif qui illustrera également la communication avec pour slogan « Liberté, Élégance, Simplicité ». Pour son lancement sur une péniche parisienne la semaine dernière, elle était accompagnée d’un « petit traité de frenchytude », carnet de tendances évoquant l’histoire de la maison qui a fêté en 2013 ses 170 ans, de la marinière qui a plus de 250 ans, proposant des idées d’accords, de déco, d’endroits où jouer à la pétanque dans la capitale… Dans la bouteille, un assemblage à part égale chardonnay-pinot noir complété de pinot meunier, dont un tiers élevé sous bois et dosé à 5g, en extra-brut. Un vin minéral et crayeux, légèrement citronné sur des arômes d’agrumes confits et une note briochée, porté toujours par des bulles très fines (229€ avec coffret).

La maison qui représente moins de 700 000 bouteilles est déjà passée en cinq ans de 15 à près de 50% à l’export, présente désormais sur 70 marchés avec un beau développement aux Etats-Unis, en Australie, en Chine, en Scandinavie, au Japon… Besserat de Bellefon est aujourd’hui présente dans la classe business de British Airways avec son rosé, sur American Airlines et la Cathay Pacific avec son brut.