Chemise écarlate et tignasse en pétard, Pierre Richard a passé une longue soirée aux Grands Buffets de Narbonne. Et il est venu en voisin. Bien avant que le vignoble ne devienne un must de la jet set, c’est à dire il y a plus de trente ans, l’acteur a craqué pour un domaine viticole en Corbières maritimes. 20 hectares de vignes moribondes, de la pinède, beaucoup de caillasse et Mare Nostrum au bout de chaque chemin. Le tout parce qu’il aimait la pêche et « sans préméditation car c’est ce que je fais de mieux, quand je réfléchis trop je me plante, et puis j’aimais déjà la syrah… j’ai voulu en planter tout de suite pour avoir du vin l’année suivante. Marc Dubernet m’a expliqué qu’il faudrait quatre ans, j’ai répondu, plantons hier alors ! »

Trois décennies plus tard, il n’a pas osé débaptiser le domaine de l’Evêque mais a quand même commis une cuvée Démon en trois couleurs, un cardinal, un bel évêque, des noces d’argent, un pétrus ricardus, et une cuvée personnelle. Fidèle à ses premières amours, la syrah cacaote dans tous les rouges.

Plaisanterie mise à part, Pierre Richard participe à tous les assemblages, toujours aux côtés du même œnologue, et les vins sont bien campés : rocailleux, solaires, terriens, mais élégants et profonds. « Je n’aime pas les vins qui arrivent en klaxonnant mais qui descendent pas de voiture ! » L’artiste vigneron a beaucoup échangé avec le public venu le saluer, avec intérêt, attention et bienveillance pour ses fans de tous âges (entre deux étiquettes, il a même dédicacé du vinyl !)

Une fois à table, avec la complicité de Louis Privat, le propriétaire des lieux, la soirée s’est conclue autour d’un gâteau d’anniversaire : Gilles Goujon, le chef triplement étoilé, était venu lui aussi saluer l’artiste… qui lui a laissé la vedette. Chapeau !

Sylvie Tonnaire
De gauche à droite : Pierre Richard, Louis Privat, Sylvie Tonnaire (Photo Pierre Martinez)


Domaine de l’Evêque, 11430 Gruissan, 04 68 75 00 48
Grands Buffets, 11100 Narbonne, 04 68 42 20 01