9 coups de cœur en Côtes de Bordeaux

Depuis 2009, quatre appellations bordelaises sont réunies sous la bannière d’une AOP, composée d’un nom de famille commun, Côtes de Bordeaux, précédé de leur prénom : Blaye, Cadillac, Castillon et Francs. Elles représentent 11 000 hectares et 1 000 vignerons qui produisent chaque année 500 000 hectolitres de vin, dont 97 % de rouge. L’esprit de famille respecte la diversité d’expression de chacune.

Blaye, la maritime, sur la rive droite de la Gironde, face au Médoc, est la plus vaste (5 500 hectares pour une production de 250 000 hectolitres). L’alliance de sols frais, à dominante argileuse, et d’un climat sous influence océanique, en font un terroir d’élection pour le merlot (70 % du vignoble) et garantissent à ses vins tonus et croquant. Blaye produit aussi des blancs secs à base de sauvignon, sémillon et muscadelle.

Au sud-est de Bordeaux, sur la rive droite de la Garonne, face au terroir des Graves, Cadillac vient deuxième en taille (2 400 hectares pour 100 000 hectolitres de vin rouge soit 90 % de la production, auxquels s’ajoutent 10 % de vins blancs moelleux et liquoreux). Les sols calcaires de Cadillac se mêlent souvent d’argile et sont couverts de graves, des plus fines au plus caillouteuses ; les vins de l’appellation tirent de ces sols drainants leur complexité et leur élégance.

Sur la rive droite de la Dordogne, jouxtant Saint-Emilion, Castillon (2 300 hectares et 100 000 hectolitres) se rapproche de Blaye par la suprématie du merlot dans son encépagement. Au contact de sols alluvionnaires qui s’enrichissent d’argile et de marne à mesure qu’on gagne les terroirs de coteaux, l’appellation offre, dans ses vins, une expression aromatique intense sur une structure soyeuse qui font sa personnalité (et qui lui ont valu l’intérêt de grands noms de Saint-Emilion qui ont investi ici).

Enfin, Francs, le petit poucet des Côtes (500 hectares), accolé sur le flanc nord de Castillon, produit essentiellement des rouges (la production de blancs secs et liquoreux reste confidentielle) sur des sols particuliers de molasses calcaires, qui leur confèrent souvent une typicité savoureusement épicée.

Depuis la publication de ce dossier, une cinquième appellation a rejoint la famille des Côtes de Bordeaux : Sainte-Foy-Côtes-de-Bordeaux.

Cette sélection réunit 9 vins figurant parmi les mieux notés de notre grand dossier dégustation « Côtes de Bordeaux », à retrouver en intégralité dans « Terre de Vins » n°40 (mars-avril 2016).

Notre sélection