Le dépôt dans une bouteille peut être de 2 types différents :

– Le dépôt classique que l’on va trouver dans les vins rouges, souvent au fond de la bouteille, parfois collé à la paroi. Ces dépôts sont le résultat de la sédimentation de plusieurs composants du vin : molécules de couleurs et tannins. En grande quantité, ce dépôt pourrait être gênant à la dégustation. Il peut donc être judicieux de décanter le vin (voir paragraphe dédié) si ce dernier présente suffisamment de corps. Si ce n’est pas le cas, il conviendra de verser délicatement le vin afin d’éviter de remettre ce dépôt en suspension.

– Certains vins présentent une autre forme de dépôt qui prend la forme de cristaux blancs dans les vins blancs (secs et moelleux) ou roses dans les vins rouges. Ces cristaux de tartre, appelés « gravelle », sont absolument neutres (ni saveur ni odeur) et donc sans incidence sur le goût et la conservation du vin. Ils résultent tout simplement de la précipitation d’une partie de l’acide tartrique naturellement contenu dans tous les vins. Lors du vieillissement du vin, une chute brutale de la température peut faire précipiter ces cristaux.

La présence de dépôt dans le vin est la preuve que le vin vit dans la bouteille. Ce n’est pas un produit inerte, ce qui en fait d’ailleurs sa magie.

A propos des Clés du Vin

Ces clés du vin ont été élaborées par Jean-Michel Brouard, en collaboration étroite avec Pierre Vila Palleja, chef sommelier du restaurant « le Petit Sommelier » dans le 14ème arrondissement de Paris. A 27 ans, Pierre est l’un des meilleurs sommeliers de sa génération. Passionné de vins depuis son entrée à l’école hôtelière à 15 ans, il y décrochera une mention complémentaire « sommellerie ». S’ensuivront des passages remarqués dans de grands établissements de la capitale (le Ritz, Lasserre, le Crillon et le Georges V) ainsi que dans le groupe Alain Ducasse. Curieux de tous les vignobles, « surtout de ceux qu’[il] ne connaît pas », Pierre sillonne les régions viticoles depuis l’âge de 19 ans avec un attachement particulier pour les magnifiques Terrasses du Larzac dans le Languedoc. Chef sommelier du restaurant familial depuis 2012, Pierre a réussi en 2 ans le pari fou de le doter d’une cave exceptionnelle, aux 700 références souvent prestigieuses. Mais toujours dans un esprit de partage avec ses clients. Les coefficients pratiqués ici sont bas et permettent de découvrir de très grands flacons à des prix particulièrement raisonnables. Une philosophie qui a convaincu nombre de grands noms du vin (Dagueneau, Trimbach, Trévallon, Tempier entre autres) qui participent régulièrement à des « dîners vignerons », faits de bons produits du terroir issus d’une sélection qualitative pointue. En somme, un paradis pour tout amateur de vin qui sera accueilli ici avec une gentillesse, une bienveillance et un professionnalisme rares.

pierrevilapalleja