Nouvelle boutique, parcours pédagogique, balade en gyropode dans les vignes… La cave de Tain propose une nouvelle offre touristique pour découvrir ses vins et son vignoble.

De là-haut sur la colline, rive gauche, la vue embrasse les méandres du Rhône et les vignobles de Saint Joseph, Cornas, jusqu’à Saint Péray au sud, rive droite. Tout en bas, la cave de Tain l’Hermitage regarde la colline sur laquelle elle a aussi quelques parcelles. Avec 22 ha sur les 30 de l’appellation, elle en est même le deuxième propriétaire (derrière Jaboulet). Comme un pied de nez aux murs publicitaires qui défigurent les terrasses, la cave a choisi un parti pris plus esthétique et aérien en installant cet été un mobile géant du plasticien Georges-Pascal Ricordeau. Une œuvre monumentale et éphémère en tresses et ballons colorés pour attirer l’attention des visiteurs sur l’environnement.

A pied ou en gyropode

La cave avait déjà initié la rénovation d’une demi-douzaine de cabanes de vignes et mis en place un parcours « sur les traces de Gambert » (Louis Gambert de Loche, fondateur de la cave dans les années 30) racontant la vigne, les cépages, le travail des vignerons et la coopérative en 11 étapes (avec QR code et appli pour les informations*). Cette balade est désormais complétée par un parcours pédagogique en cave qui s’est offert une cure de jouvence, notamment pour développer les cuvées parcellaires. Deux visites par jour (gratuites) avec dégustations des vins, Crozes Hermitage, Saint-Joseph, Saint-Peray… et une formule plus haut de gamme avec 5 hermitages commentés par un sommelier (40€). Autre possibilité de découverte du vignoble avec un gyropode. Perchés sur une machine électrique à deux roues, les visiteurs peuvent emprunter tous les petits chemins entre les vignes. Une balade grisante à organiser au départ de la cave.