Ils ne sont peut-être pas en lice pour le Goncourt ou le Renaudot, mais ils font aussi partie du paysage de la rentrée littéraire. Voici une sélection de livres pour amoureux du vin.

« La Carte des Vins s’il vous plaît »
56 pays, 92 cartes, 8000 ans d’Histoire. Cet Atlas des vignobles du monde, écrit par Jules Gaubert Turpin et illustré par Adrien Smith Bianchi, est une invitation au voyage, à travers le temps et à travers la géographie mondiale, pour une découverte ludique, pédagogique et passionnante de la planète vin. Un très beau livre et une très belle idée.
Éditions Marabout, 196 PAGES, 25 €. www.marabout.com

« Mets & Vins, les nouveaux accords »
Élu meilleur caviste de France en 2014, installé dans la périphérie de Clermont-Ferrand, Stéphane Alberti est un inlassable dénicheur de pépites et d’idées d’accords sortant des sentiers battus. N’hésitant pas à revoir les classiques pour mieux créer la surprise avec des associations originales et modernes, il signe dans ce livre un guide parfait pour tous les amateurs qui ne savent pas toujours quelle bouteille ouvrir au moment de passer à table.
Éditions Christine Bonneton, 224 pages, 16,90 €. www.editions-bonneton.com

« Carrément Vin, 100 vigneron(ne)s au naturel »
On ne présente plus Sandrine Goeyvaerts, caviste installée en Belgique, sommelière de formation, blogueuse et chroniqueuse vin pour le magazine « Elle ». Après son très réussi « Jamais en Carafe », elle récidive avec cet « instantané de dégustation » (comme le présente la 4ème de couverture) compilant cent portrait de vigneronnes et de vignerons qui ont en commun de signer des cuvées « sans rien d’autre que du raisin, ou presque ». Au moment où la polémique sur les vins naturels VS les vins conventionnels fait encore rage dans le petit monde du vin, Sandrine remet le beffroi au centre du village en revenant à l’essentiel : le vin, ce sont encore ceux qui le font – et le vendent – qui en parlent le mieux. Et il vaut mieux qu’il soit bu que débattu. Rapide à lire, convivial, plein d’humour, ce petit guide illustré est un achat obligé pour tous les passionnés.
Et puisqu’on parle de l’infatigable Sandrine, vous pouvez toujours trouver en librairie ses « Perles d’une caviste », sorties en mai dernier : 50 vins à connaître et un lexique pour savoir de quoi on parle.
Éditions Hachette Vins, 130 pages. 17,95 € et 12,90 €. www.hachette-vins.com

« Le Vin, petite cuvée illustrée »
Les dessins de François Maumont associent un côté naïf, décalé, absurde et gentiment suranné qui nous rappelle que le vin, même si on le doit au prendre au sérieux, est d’abord et avant tout la boisson du plaisir, du partage, de la joie. Préface signée Dominique Hutin : « le corps humain partage avec le vin d’être en grande majorité composé d’eau. Tout scientifique du godet comprendra vite que le génie se loge dans la proportion restante laissée libre par la flotte. C’est dans cet interstice que es glisse cette Petite cuvée illustrée« .
Éditions Milan et demi, 96 pages, 14,90 €. www.milanetdemi.com

« Le Testament de Virgile »
Originaire de Lille, Isabelle Chrétien vit à Saint-Émilion en Gironde, elle est enseignante. Passionnée par le monde viticole, elle signe ici son premier roman : « Virgile va mourir. Il ne lui reste plus que quelques mois à vivre. Durant toute sa vie, il a collectionné de précieux flacons de vin et s’est constitué une cave de plusieurs milliers de bouteilles. Seul, sans enfants et sans héritier, à qui les offrir ? Qui est digne d’un tel cadeau ? Il a pour voisine une jeune femme qu’il ne connaît pas et qu’il n’a croisée qu’une seule fois. Il jette cependant son dévolu sur elle et décide envers et contre tout de l’initier à la dégustation d’une manière pour le moins originale. Tout reste à faire car elle n’a à priori aucun goût pour le vin. Patiemment, Virgile essaye de lui transmettre son savoir… À travers l’univers romanesque qui déroule le tapis rouge des plus belles bouteilles de notre patrimoine viticole, les descriptions et les notions de vin abordées, Isabelle Chrétien nous offre une belle leçon de dégustation qui nous conduit bien au-delà du goût. » Préfacé par Nicolas Thienpont, ce roman semi-épistolaire est aussi une belle déclaration d’amour aux grands vins.
Éditions Feret, 256 pages, 17,50 €. www.feret.com