Pour la 4ème année consécutive, le concours international du meilleur gamay du monde s’est tenu samedi 13 janvier à la Cité internationale à Lyon. Le concours est ouvert à tous les vins du monde produit à partir du cépage gamay, à hauteur de minimum 85%. Gamay de Loire, de Savoie, du Canada, des États-Unis, de Suisse étaient présents lors de cette édition pour défendre les couleurs de leurs pays et terroirs respectifs.

170 jurés, 750 échantillons et un seul gagnant: la cuvée « Opale » du domaine de Thulon, piloté par la famille Jambon et situé à Lantignié, élue par le super jury (composé de cinq jurés), après une sélection par chaque jurys (composés principalement de professionnels : sommeliers, vignerons, œnologues, courtiers…, et dégustant entre 15 et 18 échantillons) des bouteilles notées à plus de 90 points sur 100.

Il a été choisi pour sa « capacité à illustrer ce que le gamay peut faire de mieux : trouver un superbe équilibre entre maturité et vivacité, conférant croquant, gourmandise et complexité au vin », selon Arnaud Chambost, MOF sommelier en 2000 et professeur au lycée hôtelier François Rabelais à Dardilly (69), et super juré fidèle depuis la création du concours par Victor et Victor Gomez, présidents père et fils de la société Armonia (organisatrice de nombreux autres concours, dont le concours international de Lyon.

Cette cuvée a encore de beaux jours devant elle, capable de tenir la garde facilement cinq ou six ans.

Le domaine de Thulon prend donc la suite au palmarès des grands gagnants après la cuvée « Canicule » du domaine Tano Péchard à Régnié, millésime 2014 ; le Domaine des Maisons Neuves à Chiroubles sur le millésime 2015; le domaine de Prapin avec la cuvée « Antica Vieilles Vignes », en AOP Coteaux du lyonnais et millésime 2014.

Les retombés positives de l’obtention du trophée sont rapides: augmentation des visites au domaine et vente de l’ensemble de la cuvée sur un temps réduit pour le domaine Tano Péchard, quand le domaine des Maisons Neuves a augmenté significativement son nombre de contacts à l’étranger, amplifiant sa force de frappe à l’export.

Parmi les autres lauréats de la médaille d’or du concours 2018, 99 prétendants ont trouvé leur place, le Beaujolais caracolant en tête des hits, avec des vins provenant des dix crus mais aussi des appellations Beaujolais et Beaujolais Villages, ce qui prouve encore une fois que le Beaujolais n’est pas une région à délaisser, et qui reste également assez logique du fait de sa place de plus grand producteur mondial de gamay en termes de surface.

L’Anjou est présent parmi les médailles d’or avec «les Vignes de l’Alma », ainsi que la Suisse avec un gamay genevois du domaine des Perrières.

L’ensemble des résultats est disponible ici.