(Photo JM Brouard)
(Photo JM Brouard)

Depuis un an, l’excellente coopérative du chablisien a lancé une gamme resserrée de vins, avec comme fil rouge des cuvées au profil accessible et des prix tenus pour les acheteurs de ce canal de distribution dont elle était jusqu’ici absente.

La Chablisienne est, de toute évidence, l’un des secrets de Polichinelle du monde viticole. Année après année, l’impressionnante qualité des vins se confirme, démontrant le bien-fondé de la démarche entreprise depuis bien longtemps avec les centaines de vignerons qui apportent du raisin à cette coopérative. Qualité et quantité puisque les volumes importants permettent une très bonne distribution sur tout le territoire français. Mais voilà, l’achat de ces vins blancs très purs et très identitaires ne se faisait traditionnellement que chez les cavistes. Pour ne pas se couper d’un nombre important de consommateurs acheteurs réguliers en grande surface, une nouvelle gamme a été créée. « L’Union des Viticulteurs de Chablis » (UVC) est une marque ombrelle pour la Chablisienne. Les vins ne sont pas issus des mêmes parcelles mais les exigences en matière de qualité sont aussi élevées qu’à l’accoutumée.

Des vins accessibles à tout point de vue

300 vignerons travaillent à produire les raisins qui donneront les 4 références de la gamme UVC. 600.000 bouteilles au total dont une partie de la commercialisation seulement est destinée au marché français (250 000 bouteilles), le reste étant exporté. Le bourgogne chardonnay à 6,95€ est éclatant de fruit, légèrement exotique et très facile d’accès. Le Petit Chablis (8,95€) permet pour sa part de rentrer dans le monde merveilleux des vins du chablisien dont la typicité est reconnaissable entre tous. La bouche est ainsi franche, marquée par une belle acidité mais qui n’est pas agressive. La fin de bouche s’avère même assez ronde. Le Chablis (10,95€) est peut-être le meilleur rapport qualité-prix de la gamme avec son bel éclat et son surcroît de complexité aromatique. Le tout avec une longueur appréciable. Une cuvée qui fera son effet à table sur un poisson crémé par exemple. Reste le Chablis 1er cru « les fourneaux » (19,95€) qui nécessitera d’un peu de garde pour exprimer totalement son potentiel. Au moment de l’achat, ne vous attendez toutefois pas à reconnaître une bouteille de La Chablisienne. La gamme UVC dispose de son propre packaging racé avec toutefois quelques rappels, notamment sur la couleur verte emblématique de la coopérative.