À l’occasion de la semaine des Primeurs, le Château Brane-Cantenac (second Grand Cru Classé, Margaux) accueille une exposition photographique exceptionnelle réalisée par Eric Boissenot. Le célèbre œnologue y sublime ses deux passions : l’image et le vin.

La semaine des Primeurs est, chaque année, un temps fort de la vie du vignoble bordelais. Des dégustateurs venus du monde entier viennent frapper à la porte des châteaux pour découvrir le nouveau millésime, juger de sa qualité et estimer son potentiel. L’effervescence qui prévaut durant ces quelques jours est unique en son genre, et les enjeux, comme l’affluence, se révèlent peu propices à la contemplation. C’est ce qui rend d’autant plus audacieuse l’initiative d’Henri Lurton, propriétaire du Château Brane-Cantenac, 2ème Grand Cru Classé 1855 (Margaux). L’année dernière, ce dernier a inauguré l’événement « Brane vu par… », une exposition donnant carte blanche à un photographe, libre de donner « sa » vision du vignoble margalais. Il réédite l’opération en 2012, en pleine semaine des Primeurs.

Après Patrick Durand en 2011, c’est cette année au tour d’Eric Boissenot d’exposer son œuvre à (et sur) Brane-Cantenac. Un choix atypique car, avant d’être connu en tant que photographe, M. Boissenot est surtout reconnu – mondialement – comme œnologue. Ce « flying winemaker » conseille en effet certains des plus grands noms du Médoc : Latour, Lafite-Rothschild, Margaux, Mouton-Rothschild, Palmer, Pichon-Longueville Baron, Ducru-Beaucaillou, Léoville Barton, Léoville Las Cases, Gruaud-Larose… et Brane-Cantenac, bien sûr !

Rencontre de l’art et du vin

Tombé dans la passion du vin « quand il était petit » grâce à son père Jacques Boissenot (l’un des pionniers de l’œnologie moderne en Bordelais), Eric entretient aussi, depuis longtemps, une autre passion, celle de la photographie. Elevé dans l’amour de l’art par ses parents, le jeune homme s’est d’abord essayé à la musique avant de succomber à la photographie – en tant qu’art, mais aussi en tant que technique : depuis son premier appareil d’occasion, un Yashica, il aime à redonner vie aux vieux appareils, Leica M3, Graflex ou encore Rolleiflex 3.5f. Privilégiant l’argentique et développant lui-même ses photos, Eric Boissenot s’exprime en noir et blanc, dont il aime à explorer toutes les nuances. Ses maîtres en la matière se nomment Ansel Adams, Richard Avedon, Henri Cartier-Bresson, Diane Arbus, Rony Willis.

Dans le regard d’Eric Boissenot, le Château Brane-Cantenac se drape de lignes épurées, hors du temps. Les chais, les vignes, les paysages environnants, la ligne d’un arbre ou la courbe d’une barrique, tout un monde en suspension prend des allures impressionnistes sous l’objectif de l’esthète-œnologue. Cette très belle exposition fera l’objet d’une inauguration le mercredi 4 avril, en pleine semaine des Primeurs, et sera à l’honneur dans le cadre somptueux du Château Brane-Cantenac jusqu’en mars 2013. La rencontre de l’art et du vin : une raison supplémentaire de vous aventurer jusqu’à Margaux.

Mathieu Doumenge