(photos JB Nadeau)
(photos JB Nadeau)

Disparu ce week-end à l’âge de 82 ans, le journaliste et animateur Philippe Gildas, symbole des grandes « années Canal », était aussi un amateur de vin. Chantal Perse, qui possède avec son mari Gérard le château Pavie à Saint-Emilion, en témoigne : « pour les grandes occasions les parents de Philippe Gildas servaient du Pavie ».

« La disparition de Philippe Gildas nous attriste énormément, nous le pensions immortel », poursuit-elle. « C’était un ami fidèle et sincère, un homme exceptionnel, intelligent, plein d’humilité, toujours souriant, répondant volontiers par quelques mots sympathiques aux personnes qui le félicitaient pour l’émission Nulle Part Ailleurs. Nous avions plaisir à partager de bons moments avec lui et son épouse Maryse ; c’était un vrai couple, on ne peut parler de Philippe sans penser à Maryse et vice versa. Philippe aimait la vie, avait une belle philosophie des choses toujours optimiste et bienveillant.
Lorsque nous avons rencontré Philippe il nous avait raconté que pour les grandes occasions ses parents servaient du Pavie à table ».

Philippe Gildas aimait particulièrement venir à Saint-Emilion, où il avait été intronisé Pair de la Jurade en juin 2010 ; il est souvent revenu participer à ce bel événement.

Chantal Perse conclut : « Philippe était apprécié de tous, personne n’était insensible à sa personnalité, c’était une figure emblématique, son souvenir restera gravé dans les mémoires pour longtemps et c’est amplement mérité. Pour nous il nous sera bien difficile de parler de lui au passé, il nous a tant apporté ».

LIRE AUSSI – Antoine de Caunes : « Je ne regarde pas la télé, je préfère boire du vin »