Mercredi soir avait lieu le conseil d’administration de l’Union des Grands Crus de Bordeaux avec pour objectif l’élection d’un nouveau président pour faire suite aux deux mandats d’Olivier Bernard. Comme l’avait annoncé ce dernier dans les pages de Terre de Vins, c’est Ronan Laborde, propriétaire de Château Clinet à Pomerol, qui a été élu. Un propriétaire jeune, « issu du centre de formation de l’UGCB » comme il aime à se définir lui-même.

« Patrick Maroteaux et Sylvie Cazes m’ont invité à faire partie de l’Union des Grands Crus de Bordeaux depuis 2003 au sein du conseil d’administration sans pouvoir de vote puis comme administrateur. Je m’inscris donc dans la continuité des efforts entrepris par mes prédécesseurs », explique Ronan Laborde.

« Le bureau a fait le choix de la jeunesse et je prends cette tâche avec beaucoup d’enthousiasme et d’humilité, car j’aurais besoin de tous », analyse-t-il. « Nous souhaitons continuer les belles actions entreprises depuis des années. Les leviers d’amélioration sont marginaux, les comptes sont bons, les taux de participation aux évènements également. Sur 134 membres, 111 étaient présents lors de notre dégustation parisienne cette semaine, 122 nous ont suivis à Londres et 100 aux États-Unis ».

Des dégustations qui connaissent un vrai succès d’estime auprès des amateurs et des professionnels, meilleurs moyens pour conserver le lien entre négoce et propriétés. « Olivier Bernard a montré la voie en créant un think tank entre le négoce et les producteurs afin de comprendre les problématiques de marché. Nous réalisons déjà trois dégustations pour les négociants et j’ai l’intention d’accroitre les relations entre les propriétaires et les négociants ».

Une dynamique d’ensemble qui connait déjà quelques succès avec notamment l’arrivée depuis janvier dernier des châteaux Duhart-Milon et Rieussec au sein de l’UGCB.

Et Ronan Laborde d’annoncer une évolution pour les célèbres dégustations primeurs qui se tiendront début avril 2019 et qui sont un moment fort dans la vie bordelaise. « Nous proposons cette année une nouvelle formule pour les primeurs. Plus personnalisée, elle permettra aux journalistes de déguster les primeurs 2018 plusieurs fois et à leur rythme », explique le nouveau Président de l’Union des Grands Crus de Bordeaux.