Le Centre interprofessionnel des Vins d’Alsace (CIVA) vient de divulguer sa nouvelle identité visuelle. Liftée, la promotion des crus de la région se modernise et cible certains marchés.

Lumière tamisée, tonalités plutôt naturelles dans une ambiance chaleureuse où se positionnent un verre à demi plein et l’ombre d’une bouteille reflétant un paysage. Les visuels qui feront la promotion des Vins d’Alsace dès le 20 mai coupent avec l’image traditionnelle, parfois un peu vieillotte qui colle aux crus de la région. «Nous voulions donner une cure de rajeunissement à la promotion de nos vins, changer les choses en profondeur en mettant en avant les hommes et les terroirs qui font la richesse du vignoble alsacien», signale Didier Pettermann, président du Centre interprofessionnel des Vins d’Alsace (CIVA). En partenariat avec 172 des 850 entreprises viticoles de la région, l’organisation faîtière de la profession est à l’origine de cette initiative marketing née en 2017. «Il nous paraissait indispensable de collaborer avec gens du terrain, de les impliquer aux réflexions pour aboutir à un résultat attractif pour le consommateur et satisfaisant pour la profession», signale Philippe Bouvet, directeur marketing du CIVA.

Privilégier les marchés locaux

Se reconnecter à ses consommateurs et en attirer d’autres, rajeunir sa clientèle aussi, tels sont les objectifs de la promotion massive dans laquelle s’engage le CIVA avec cette nouvelle identité visuelle. Plutôt que de se diviser et d’être trop diffuse, cette campagne dotée d’un budget d’un million d’euros, se concentre également sur certains marchés porteurs. Ainsi le Grand Est, les régions parisienne et lilloise ont été plus spécifiquement ciblées. «Nous voulons reconquérir nos galons et notre public localement, fait savoir Philippe Bouvet. Alors que 95,5% des restaurants de la région bordelaise proposent les vins locaux sur leur carte, ils ne sont même pas 50% à afficher des Alsace chez nous. C’est cela qu’il faut changer aussi pour relancer la consommation.»
Ciblée, cette campagne de promotion l’est aussi dans le choix des vins mis en avant. Seuls le Riesling, le Gewurztraminer, les crémants et les grands crus font l’objet de nouveaux visuels. Ces ambassadeurs mettent en avant l’élégance, la brillance, la délicatesse et la puissance des vins d’Alsace en général. Pour le CIVA, c’est aussi là une manière de contribuer à faire des blancs d’Alsace une référence. Une volonté partagée par les 500 viticulteurs de la région qui ont assisté à la présentation de cette nouvelle identité.

Le site du CIVA

La nouvelle identité des vins d’Alsace en vidéo