Les vignobles Silvio Denz ont une actualité chargée, dont il ont fait l’annonce à Vinexpo aujourd’hui.

Propriétaire des châteaux Faugères et Péby Faugères en AOC Saint-Emilion Grand Cru, Silvio Denz a acquis Château Lafaurie-Peyraguey en 2014. «Nous voulons réveiller cette belle endormie », affirme son propriétaire avec l’annonce, ce jour, de l’ouverture prochaine d’un restaurant et d’un hôtel 5 étoiles. Sur le modèle de la Villa René Lalique, également détenue par Silvio Denz, Château Lafaurie-Peyraguey va subir des travaux pour accueillir 13 chambres sous l’égide de la marque Relais & Châteaux.

Le restaurant sera aux mains de Jérome Schilling, actuellement Chef Exécutif de la Villa René Lalique, pour une ouverture prévue en 2018, l’occasion de fêter les 400 ans d’existence de ce 1er Grand Cru Classé de Sauternes en 1855.

Une stratégie globale définie par David Bolzan, le directeur des vignobles Silvio Denz, comme le passage du « terroir au territoire ». Un partenariat sera signé avec Château Yquem et d’autres domaines de Sauternes pour faire de ce nouvel écrin l’un des pôles d’attraction d’une région en pleine mutation.

Ces investissements ne cachent en rien les difficultés que connaissent aujourd’hui les vins de Sauternes. Pour pallier une baisse d’intérêt du consommateur et toujours dans une vision « très respectueuse du Sauternes », les vignobles Silvio Denz entendent réenchanter la consommation de vins de la région en proposant une nouvelle façon de consommer. « On the rocks » comme disent nos amis anglais, un Sauternes additionné de glaçons et de quelques agrumes, pour une consommation en apéritif ou en long-drink. Une idée originale et non destructrice de l’image qualitative, mais il faut bien le reconnaître, un peu vieillissante du Sauternes.

Propriétaire de la Maison Lalique, Silvio Denz annonce également la refonte du packaging de Château Faugères par une bouteille gravée selon les préceptes de René Lalique et dessinée par le directeur artistique de la maison, Marc Larminaux.