Il fallait être matinal aujourd’hui pour assister à la master class organisée par Pays d’Oc IGP autour de la variété des cépages autorisés par la dénomination. Animée par la Master of Wine Elizabeth Gabay, cette dégustation a ouvert une fenêtre très alléchante sur la diversité des vins de Pays d’Oc.

Pas facile pour un dégustateur étranger, fut-il professionnel, d’appréhender toute la complexité du système d’appellations français. Le Languedoc, qui est l’un des plus vastes vignobles du monde, n’est pas en reste. Dans ce patchwork méditerranéen qui s’étire des Pyrénées au Rhône, la diversité est une force – elle peut être aussi une source de confusion pour les consommateurs. C’est ici que ce que l’on appelait initialement les vins de pays d’Oc, aujourd’hui connus sous l’indication géographique protégée (IGP) Pays d’Oc, puisent leur force. Il y a près de quarante ans, ils ont su tirer le parti des bienfaits du climat méditerranéen et des nombreuses possibilités offertes par leur pluralité de terroirs pour axer leur développement sur les vins de cépages, à la façon des vins du Nouveau Monde.

Cinquante ans tout juste après la création de la catégorie « vins de pays » et trente-sept ans après la création du label Pays d’Oc, Pays d’Oc IGP est aujourd’hui un acteur majeur du vignoble languedocien et français. Avec pas moins de 58 cépages autorisés, de l’albariño au vermentino, en passant par le cabernet franc, le cabernet sauvignon, le merlot, la syrah, le viognier, le chardonnay (16% à lui seul des surfaces plantées), le chenin, le pinot noir, Pays d’Oc IGP est un terrain de jeu passionnant pour les vignerons comme pour les dégustateurs. Illustration avec 10 cuvées sélectionnées par Elizabeth Gabay.

1 – Laurent Miquel – « Solas » blanc 2016
Cépage Albariño

Ce cépage emblématique de la Galice déploie un nez sur les agrumes, porté par une jolie fraîcheur. En bouche, un bel équilibre, de la finesse et des amers agréables en finale.

2 – Domaine Ventenac – « cuvée de Marie blanc 2016
Cépages Chenin et Colombard

Association audacieuse entre deux cépages aux origines fort éloignées, entre Loire et Gascogne. Cela donne un blanc très aromatique, sur un fruit blanc croquant, une petite touche zestée. Gourmand et presque « Nouveau Monde » dans son approche très décomplexée.

3 – Vignobles Foncalieu – « Le Versant Viognier » blanc 2016
Cépage Viognier

Comme on peut s’y attendre pour un viognier sudiste, le nez est ample, charmeur, presque pâtissier. La bouche est charnue, onctueuse, légèrement miellée, mais équilibrée par un côté floral bien rafraichissant.

4 – Domaines Paul Mas – « Astelia » blanc 2016
Cépage Chardonnay

Étonnant, ce chardonnay languedocien élevé dans des barriques neuves de chêne… californien. Un profil résolument Nouveau Monde pour ce blanc opulent, beurré, aux arômes de vanille et de tarte tatin. Beaucoup de gourmandise, un côté riche mais non dénué d’élégance.

5 – Domaine de l’Engarran – « Terres de l’Engarran » rosé 2016
Cépages Syrah (41%), Grenache (38%), Merlot (21%)

Beaucoup l’ignorent mais le Languedoc est aujourd’hui le premier producteur de rosé au monde. Les profils sont toutefois différents de ceux produits en Provence, à l’image de cet assemblage syrah-grenache-merlot, sur un côté bonbon anglais, une bouche assez charnue et structurée, un côté salivant en finale. C’est un rosé de table !

6 – Anne de Joyeuse – cuvée « Gargantuavis Terroir de Dinosaures » 2016
Cépage Pinot Noir

Un pinot noir en terre languedocienne. Et pourquoi pas ? La signature cépage ne trompe pas avec ces notes de cerise, voie de cerise à l’eau de vie accompagnée d’une touche de cacao. La matière est assez ciselé et mordante, un joli frit acidulé, pas du tout sur un profil confituré.

7 – Domaine de la Baume – « Saint Geniès » 2016
Cépage Petit Verdot

Bien loin de ses terres bordelaises, le petit verdot affiche ici une robe violacée, intense, un nez un peu musqué sur la mûre sauvage et la réglisse, des tanins encore serrés qui trahissent sa jeunesse. Mais c’est un vin plein, sanguin, percutant. Il mérite d’être attendu.

8 – Domaine Gayda – « Figure Libre » 2015
Cépage Cabernet Franc

Une belle réussite que ce Cabernet franc sudiste, qui se signale d’abord par la fraîcheur de son nez, mentholé à souhait. La bouche est fondue, gracieuse, juteuse, mûre à point, sapide et salivante, sans rien renier du côté « végétal noble » de son cépage.

9 – Domaine de Gourgazaud – « Quintus » 2014
Cépage Syrah

Une syrah élevée en foudre, de prime abord un peu fermée au nez, puis plus expressive à l’aération, entre la mûre et la prune cuite, rehaussée d’une touche poivrée. Les tanins sont soyeux, élégants, la finale légèrement cacaotée.

10 – Domaine Les Yeuses – « Ô d’Yeuses » 2015
Cépages Marselan et Cabernet Franc

Drôle d’assemblage que celui-ci ! Il donne un vin très franc, au nez intense, parfumé, entêtant. La bouche est sur une expression très fruitée, puissante, opulente, très explosive. C’est un vin très crémeux et savoureux, à servir impérativement sur une belle viande juteuse.