Les caves coopératives dévoilent depuis plusieurs années un nouveau visage. La marche vers la qualité est désormais l’une des valeurs qu’elles partagent le mieux. Démonstration à travers ces quatre coups de cœur issus de notre sélection vins de coopé parue dans le Terre de vins n°51.

Vignerons de Correns – Or des Fées 2014 | 17/20
Blanc sec
Côtes de Provence
20 €

Les lentilles de tuf calcaire sur le terroir tardif de Correns conviennent à merveille aux blancs. La coopérative varoise, forte d’une trentaine d’adhérents dont une dizaine de viticulteurs qui ont misé sur le bio depuis une vingtaine d’années, le sait bien. Sa cuvée de prestige 100% rolle, élevée en barriques de 400 litres de chêne français, l’illustre avec élégance sur des arômes de fruits exotiques (papaye), d’abricot, d’écorce de citron sur des notes salines et une belle rondeur légèrement grillée-vanillée. De l’or en bouteille et un vin à boire ou à garder, en magnum de préférence.
Des coquilles Saint-Jacques poêlées à la crème.

Mont Tauch – Hommage 2015 | 18/20
Rouge
Fitou
19 €

Retour en grâce pour cette cave chahutée, avec un vin exceptionnel, sélectionnée en novembre dernier pour compter parmi les Ambassadeurs 2018 de l’AOC Fitou. Robe dense et noire, palette intense de garrigue, de fruits noirs et de réglisse, il se distingue par une chair opulente, une structure d’un grand velours, des tanins ultra-soyeux, une finale longue et douce. Un grand bravo.
Rognons au madère, civet de sanglier bien mijoté.

Cave de Turckheim Sommerberg riesling 2013 | 17/20
Blanc sec
Alsace Grand Cru
15,75 €

La cave de Turckheim, de dimension modeste, exploite un terroir d’arènes granitiques en forte pente, situé à Niedermorschwihr, à l’ouest de Colmar qui produit ce riesling sec mais rond, à la forte personnalité. Avec l’orientation plein sud et le nom de la parcelle qui évoque le soleil, on ne s’étonne pas de trouver des parfums très complexes, très épicés pour un riesling, et une bouche intense. Le granit apporte lui la fermeté de bouche, la longueur et une finale droite aux notes presque salées. On l’apprécie volontiers tout de suite, mais il évoluera bien pendant de nombreuses années.
Poisson cuisiné, viande blanche épicée.

Mailly Grand Cru – Blanc de Pinot noir Grand Cru | 16,5/20
Champagne
38 €

Versant nord de la Montagne de Reims, parcelles vinifiées en petites cuves ou barriques (base 2013). Le premier nez, sur de fins agrumes et fruits jaunes (abricot, pêche) s’ouvre en délicatesse. L’attaque est aussi vive que volumineuse, la mousse emplit le palais avec tact, les arômes s’installent, sereinement. Le plaisir dure, sur la droiture, la vinosité et cette subtile minéralité crayeuse. Ce premier flacon de la nouvelle gamme « Composition parcellaire » nous permet d’apprécier, comme le souhaite l’équipe auprès de Jean-François Préau (directeur) et Sébastien Moncuit (chef de cave), « l’art de l’assemblage des lieux-dits à forte identité ».
Sur une lotte ou un plateau de fromages.