Ces millésimes sont la carte d’identité d’une seule année. Le CV de terroirs révélés et du savoir-faire des vignerons. Des bulles abouties, complexes et savoureuses à table. Voici quatre cuvées piochées dans notre hors-série Champagne.

BENOÎT DÉHU
LA RUE DES NOYERS 2013 – AB
66 €

Une seule parcelle dans l’Aisne (1, 7 h à Fossoy, Vallée de la Marne), travaillée en bio et en biodynamie, un seul cépage vinifié et élevé en fûts de la forêt locale (Meilleray) fabriqués en Champagne. Pas de fermentation malolactique, zéro dosage. Et, au final, une cuvée explosive de senteurs et de subtilités, sur la tension, le fruit éclatant (coing, pomme, peau de raisin mûr, pruneau). Un plaisir tout en pureté et l’expression exceptionnelle d’un cépage qui peut vraiment nous envoûter : le pinot meunier.
A table : Remarquable à l’apéritif comme à table (côte de bœuf marinée aux épices, foie gras et gelée de coing).
www.champagne-dehu.com

ANTOINE BOUVET
BLANC DE BLANCS EXTRA BRUT 2011
33 €

Le premier « bébé » du jeune Antoine Bouvet (Mareuil-sur- Ay), qui a repris le domaine familial. Premier cru, assemblage moitié-moitié des parcelles Coutures (Avenay-Val-d’Or, vignes de 1957) et Rocheforts (Bisseuil, vignes de 1958) vinifiées ensemble. Cordon fin, bulles dynamiques, mousse sur le fruit exotique et le raisin très mûr. Touches de fenouil, d’anis, de cumin. Bouche pleine et suave, un jus gourmand et tendu sur le citron confit. Une réussite.
A table : Poulet de Bresse crème et morilles, homard breton flambé au cognac, curry de poisson aux légumes.
Sa page Facebook

COLIN
L’ENJÔLEUSE 2007
65 €

Habillée par un écrin de dentelle, cette cuvée charmeuse, fraîche et sensuelle livre de tendres parfums et arômes (fleur, abricot, prune blanche, beurré, kumquat, citron confit…). Flatteur et mûr, ce blanc de blancs premier cru, né à Vertus sur des vignes âgées de 60 ans, porte bien son nom. À la fois sexy, féminin, délicat, il ravit les amoureux et promet de belles aventures gastronomiques. Pour les amateurs de champagnes aboutis, au top. Il nous parle longtemps dans le verre.
A table : Homard grillé, langoustines rôties, saint-jacques au beurre d’agrumes.
www.champagne-colin.com/fr

ALBERT BEERENS
PRESTIGE 2010
37 €

Ne jamais focaliser sur le dosage pour apprécier ce qui caractérise un bon champagne : l’équilibre. La preuve encore, avec cette cuvée auboise (Arrentières), dosée à 9 g/l et qui balance entre jus mûr au nez et tonus en bouche. 40 % chardonnay, 20 % pinot noir et 20 % meunier, vendange 2010, un trio élégant sous une belle robe jaune or. Parfums de fruits secs, touche minérale, arômes sur la brioche, fruits blancs et agrumes confits. La mousse enveloppe le palais, délicate et fraîche. Remarquable longueur et, inattendue mais si charmante, une note de framboise en finale.
A table : Conseillé sur un veau en cocotte crémé ou un homard rôti.
www.champagnebeerens.com

Cette sélection est extraite de notre hors-série Champagne (décembre 2016), à retrouver en intégralité en suivant ce lien.