Dans son numéro 60 (juillet/août), Terre de vins célèbre l’été et les vacances avec sa sélection rosés : 110 cuvées du Sud à découvrir pour égayer vos repas et vos apéritifs estivaux. Retrouvez sur Terredevins.com nos coups de cœur. Cette semaine, direction la Provence avec un petit détour par la Corse.

Une sélection de Frédérique Hermine.

Bastide de Fave – Cuvée Héritage Saint Victor 2018

(Var) Coteaux Varois en Provence
10 €
Fin et élégant, sur des arômes de fruits blancs (pêche, poire), de zestes de citron et de melon, il se goûte comme un blanc, et pour cause, la cuvée comporte une forte proportion de rolle aux côtés de la syrah, assortis d’un peu de grenache et cinsault. Ce vin de belle rondeur est élaboré par Benoît Fil qui a créé le domaine en 2017 avec un projet d’agroforesterie accompagné d’un programme de réduction des produits phytosanitaires. Un nouveau venu en Provence où il retrouve ses racines, mais pour qui vignes et caves n’étaient pas étrangers puisque cet ingénieur agronome était auparavant le maître de chai du cognac Martell.
Sur une blanquette de veau à l’ancienne.

Château des Bertrands – Rascas 2018 (HVE)
(Var) Côtes-de-Provence
27 €
C’est la première cuvée Rascas du domaine. Pas comme le poisson, mais comme le nom de l’une des plus anciennes familles de la plaine des Maures où se situe le domaine des Bertrands, autre nom ancestral des environs. Cet ancien relais de chasse de Colbert, niché entre maquis et forêts dans une réserve Natura 2000, est en conversion bio. Un grenache-cinsault avec quelques vieux carignans de plus de 40 ans, élevé pour une partie en barriques (dont quelques fûts d’acacia) et voilà un vin d’exception rosé-argenté aux arômes de citron et de fruits exotiques sur des notes florales, d’une grande finesse épicée sur une pointe saline.
Avec un bar de ligne aux baies roses.

Clos Culombu 2018 (AB)
(Haute-Corse) Corse Calvi
15 €
Depuis que Paul-Antoine Suzzoni, troisième génération et fils aîné d’Étienne, épaulé par Lola, est revenu au domaine, l’accent est mis sur les pratiques biodynamiques (en conversion). On dénombre pas moins d’une vingtaine de cépages sur la propriété adossée au Montegrossu, sur des arènes granitiques en surplomb de la baie de Calvi. Le Clos Culombu rosé contient désormais plus de sciacarellu qu’avant (60%) complété de niellucciu et de cinsault. Cela donne un vin précis et croquant, couleur pêche claire, très aromatique sur les petits fruits rouges (framboise, groseille) et les fruits blancs (poire) d’une belle fraîcheur.
Des brochettes de lotte à la tomate.