Photo Frédérique Hermine.
Photo Frédérique Hermine.

La cuvée de prestige de la maison Taittinger dévoile, en blanc de blancs et en rosé, son millésime 2006. Une année symbolique, celle du rachat de la maison par Pierre-Emmanuel Taittinger.

2006, année hautement symbolique pour la maison Taittinger, rachetée par Pierre-Emmanuel. Le fils de Jean, petit-fils de Pierre, fondateur de la maison en 1932, s’est associé au Crédit Agricole du Nord-Est et succède ainsi à l’oncle Claude ; depuis, ses enfants Clovis et Vitalie l’ont rejoint. La maison est propriétaire de 280 ha, représentant près de la moitié des besoins. « A la reprise, les stocks étaient très bas, reconnaît le président de la maison éponyme. Nous avons du reconstituer progressivement les réserves issues des plus belles parcelles classés grand cru de la Côte des Blancs qui constituent la cuvée des Comtes de Champagne ». Celle-ci est signée par le chef de caves Loïc Dupont et illustre le savoir faire chardonnay de la maison. Ces 100 à 300 000 bouteilles produites seulement les grandes années sont élaborées uniquement avec les vins de première presse dont 5% passent quatre mois en fûts de chêne neufs, renouvelés par tiers chaque année. Elles vieillissent ensuite 5 à 10 ans dans les Crayères de Saint-Nicaise à Reims.

35 millésimes en 55 ans

La sortie des Comtes de Champagne 2006 en blanc de blancs et en rosé (environ 150€) est l’occasion de rappeler quelques dates phares de la maison. 1952, millésime exceptionnel, était la première année d’élaboration de la cuvée 100% chardonnay qui ne sera révélée qu’en 1957 ; 1953, deuxième millésime lui-aussi exceptionnel, voit de surcroît arriver au monde un certain Pierre-Emmanuel T.. 1966 verra la naissance du Comte de Champagne rosé à 70% chardonnay-30% pinot noir. 35 millésimes ont été produits en 55 ans. Parmi les meilleurs, 1982, 1983, la belle trilogie 88-89-90, la série 95-96, 1999. Depuis le début de ce siècle, les Comtes de Champagnes n’ont été élaborés qu’en 2000, 2002, 2004, 2005 , 2006, 2007, un peu de rosé en 2003 et 2008… et sans doute 2015.

Comtes de Champagne blanc de blancs 2006 : Un nez de fruits confits, d’agrumes et de raisins secs, des arômes pâtissiers et des bulles fines et légères d’une grande fraicheur et d’un beau potentiel de garde.

Comtes de Champagne rosé 2006 : Des arômes d’agrumes, de fruits rouges, de coing et de liqueur de cassis sur des bulles très fines.