Dans les allées du Hall 10 du salon Vinisud, impossible de ne pas les voir : magnums et jéroboams de rosé trônent fièrement en devanture des différents stands représentant les vins Provence. Ce qui confirme une tendance : désormais, le rosé se porte taille XXL.

La tendance se maintient et s’amplifie, saison après saison : le vin rosé se voit (et se boit) en grand. En arpentant l’espace Provence du salon Vinisud, de Château Peyrassol en Château Mistral, l’abondance de magnums (1, 5 litre) et de jéroboams (3 litres) nous indique que cette “mode XXL” du rosé n’est pas près de décliner. Gilles Pons, propriétaire du Château Les Valentines à La Londe-les-Maures (AOC Côtes de Provence), nous confirme : “cela fait en effet deux ans que l’on constate un engouement grandissant pour le rosé en gros contenants. Pas seulement les magnums, mais aussi les jéroboams. J’y vois deux raisons. Premièrement, un gros flacon se prête au côté festif : or le rosé est par définition un vin de partage et de convivialité. Ensuite, il y a le côté cadeau. Pour offrir ou lorsqu’on est invité, arriver avec un beau flacon est forcément plus séduisant.”

Pour le seul Château Les Valentines, la progression des ventes de gros contenants en rosé oscille entre +20% et +30% par an (compter 25€ pour un magnum, 50€ pour un jéroboam). Cette année, Gilles Pons envisage même de proposer son rosé en mathusalem (6 litres).

Le Château Les Valentines

La Château Les Valentines se décline en trois gammes : la gamme “classique”, en rosé, rouge et blanc, joue la carte du terroir (schistes et colluvions anciennes) avec des vins au profil minéral, légèrement épicé, évoquant la garrigue, l’anis, le fenouil… Viennent ensuite les grandes cuvées de rouge : “Bagnard” issue de vieilles vignes de syrah, mourvèdre et cabernet-sauvignon, “La Punition” faisant la part belle aux vieilles vignes de carignan, et “La Gourmande” 100% syrah. La gamme “Le Caprice de Clémentine” se veut plus axée sur le plaisir, des vins “de terrasse” (mais sérieux !) à boire sur la jeunesse. Enfin, la cuvée 8 est issue du terroir bien spécifique de La Londe, reconnu comme Appellation Village par l’INAO en 2008. Issu des meilleures parcelles et des vieilles vignes du domaine, ce rosé de gastronomie se révèle puissant et racé, avec une délicate note iodée.

www.lesvalentines.com


Mathieu Doumenge