Comment attirer (ou faire revenir) de nouveaux amateurs vers la consommation de grands cognacs, sans sacrifier à la tendance de la mixologie et en défendant son terroir ? La maison Pierre de Segonzac tente une réponse avec son flacon XO Réserve en format 20 cl.

Dans un monde du cognac dominé de la tête et des épaules par les grandes maisons – Hennessy, Martell, Rémy Martin, Courvoisier – qui portent dans le monde entier (et l’on connait le poids de l’export…) le flambeau de ce grand spiritueux français, survivent encore quelques entités familiales qui proposent une offre complémentaire. C’est le cas de la maison Pierre de Segonzac : propriété familiale de 10 hectares en Grande Champagne (100% ugni blanc), elle défend depuis 1702 des valeurs de qualité et d’expression du terroir qui valent à ses eaux-de-vie d’être très prisées des amateurs. C’est le cas notamment du très élégant XO Réserve, tout en subtiles notes de miel, d’amande et d’orange confite.

Afin de répondre au défi commercial qui se présente aujourd’hui face aux « petits opérateurs » cognaçais (comment trouver sa place sur le marché international tout en repartant à la conquête du marché français), Pierre de Segonzac a eu l’astucieuse idée de conditionner son XO Réserve dans un flacon de 20 cl (prix indicatif 22 €), légèrement relooké – on lorgne du côté des bouteilles « tendance » de whisky ou de rhum – et bien estampillé « made in France », avec drapeau tricolore sur l’emballage et Tour Eiffel en support de communication. Un positionnement malin pour un produit qui, s’il se veut une « introduction » aux plus belles eaux-de-vie charentaises, n’en demeure pas moins d’une superbe qualité. Comme le rappellent d’ailleurs Francis HOERLER, Membre de l’Union des Sommeliers de France et Rémy BAIN, Chef sommelier Hediard, dans le communiqué de présentation : « ce délicieux Cognac qu’on évitera de servir, eu égard à sa qualité, en long drink, saura accompagner un Macaron aux amandes grillées et glace aux marrons glacés, comme un Pain perdu avec glace au caramel et beurre salé. Pour les amateurs de Puros, il sera le compagnon sans peur d’un Punch double corona (Havane) comme d’un Bellicosos de Santa Damiana (module Torpedo de République Dominicaine). »

Macarons et cigare, des idées d’accords qui valent tous les cocktails.