Patrice Frank, à gauche, a passé le relais à Dominique Milardi à la tête de l'AMS.
Patrice Frank, à gauche, a passé le relais à Dominique Milardi à la tête de l'AMS.

Chef sommelier du Méridien Beach Plaza, il succède à Patrice Frank qui officie à l’Hôtel de Paris et vient de boucler son troisième mandat.

Après neuf années passées à la tête de l’Association monégasque des sommeliers, Patrice Frank avait depuis longtemps décidé de passer la main. L’assemblée générale de l’AMS organisée au Meridien Beach Plaza lui a donc permis de dresser le bilan des trois mandats écoulés avant que ne soit organisée l’élection de son successeur. Cette association qui vient d’achever un voyage de quatre jours dans le vignoble bordelais présente la particularité d’être à la fois une structure nationale membre à ce titre de l’Association de la sommellerie internationale et une entité régionale membre de l’Union de la sommellerie française. « Au cours de ces dernières années, notre image a été renforcée auprès de ces deux tutelles avec la part importante prise dans l’organisation du concours ASI du Meilleurs sommelier d’Europe puis l’accueil de toutes les délégations régionales française. »

Toutefois, même en Principauté, il est difficile de mobiliser les adhérents lors des temps forts que constituent les dégustations et les sorties dans le vignoble. Ce que Patrice Frank a regretté et ce que Dominique Milardi, seul candidat à la présidence, souhaite faire évoluer. Elu à l’unanimité, celui qui a porté les couleurs de Monaco lors de trois concours internationaux (les mondiaux de Tokyo et Mendoza et l’épreuve européenne de San Remo) a placé sa candidature sous le signe de la formation, de la communication et de la participation. « Nous devons professionnaliser notre association grâce aux compétences que chacun peut apporter. »

Parmi ses objectifs figure en particulier un plan d’action destiné à soutenir de manière marquée, sur le plan humain et financier, le sommelier qui participera au mondial de 2019 en Belgique. « Nous allons organiser une sélection et je souhaite apporter un vrai soutien au futur candidat et à son suppléant. Nous allons d’ailleurs nous appuyer sur l’aide d’autres associations comme le Jura et Lyon dans le cadre de la préparation et solliciter l’appui de Piero Sattanino, Meilleur sommelier du monde italien et voisin de Monaco. Cette présence rendue crédible sur la scène internationale est une de mes priorités.