(photo I. Fritsch)
(photo I. Fritsch)

Art contemporain et vin s’invitent hors les murs, au Réservoir à Sète, dans le cadre de la 21ème édition du festival des vins d’Aniane (du 19 au 21 juillet). Onze caisses customisées par des artistes y sont présentées dans une exposition-rétrospective, en attendant leur vente aux enchères, samedi 20 juillet à Aniane dans le cadre du festival.

44 coffrets customisés par des artistes. Les photos de ces objets d’art, dont l’original contient habituellement, chacun, 3 magnums rares offerts par 33 vignerons de la haute vallée de l’Hérault, sont exposées jusqu’au 7 juillet au Réservoir à Sète, lieu artistique dédié à l’art contemporain et à l’art brut que l’on doit à l’homme d’affaires et collectionneur Gilbert Ganivenq. En regard de ce mur d’œuvres, onze nouveaux coffrets signent l’édition 2019 d’un événement unique en son genre : la vente caritative de 33 magnums rares associant onze artistes contemporains. Parmi les coffrets qui rejoindront les caves à vins des plus offrants, une œuvre bleu électrique de l’artiste plasticienne Karine Detcheverry. Ou celle de Sébastien Masse, parrain du festival intervenu dès 2015, ou encore un paysage méditerranéen de l’artiste Isabelle Zutter.

C’est à partir de 2015 et sous l’impulsion de Patricia Huczek, directrice artistique et curatrice de cette vente aux enchères, que le festival des vins d’Aniane s’est doté de ce format original qui fait l’objet pour la première fois, d’une rétrospective. « Nous sommes très éloignés d’Aniane, de son abbaye où sont habituellement exposées ces œuvres, et des vins de la haute vallée de l’Hérault (AOP Languedoc, IGP Pays d’Oc, Saint-Guilhem-le-Désert, etc.), mais associer cette première rétrospective à ce lieu d’art (il a été inauguré fin 2018 à Sète, NDLR), est un symbole de la dynamique que prend le festival », exprime Roman Guibert, président du festival et vigneron au Mas de Daumas Gassac.

L’an passé, la vente aux enchères a permis de récolter 15 000 €, la totalité des fonds étant reversés aux associations « La Montpellier Reine », course caritative au profit de la lutte contre le cancer du sein, et « Le Jour d’après » (accompagnement pour le retour à l’emploi des personnes atteintes de maladies chroniques).

Au-delà de la vente aux enchères (qui à chaque édition nécessite une année de travail pour fédérer tous les artistes autour du projet), le festival qui s’est doté de Off à partir de l’édition 2018, nous revient pour cette 21 édition avec une offre étoffée : dégustation horizontale des vins de 12 domaines anianais, descente « canoë rosé » dans les gorges de l’Hérault (avec alternance de sets sportifs et haltes dégustations sur les berges de la rivière), dégustation comparative de six viandes de bœufs racés, carte blanche au chef Lionel Guiraud (de La Table de Saint Crescent, une étoile Michelin) dans le cadre des ateliers du goût. Avec 15 ateliers, des concerts, des dîners vignerons et bien sûr cette vente aux enchères caritative, la diversité est désormais inscrite au cœur de ce festival.

Du 19 au 21 juillet 2019, 34 150 Aniane, 04 67 57 71 28 ou www.festivaldesvinsdaniane.com