Photo © Château de Pommard
Photo © Château de Pommard

Un an après son rachat par Michael Baum, Californien ayant fait fortune dans la Silicon Valley, le Château de Pommard affiche ses ambitions : produire des vins de prestige et accueillir des visiteurs haut de gamme.

Quel est le point commun entre le secrétaire de Louis XV, un psychanalyste de renom et un californien qui a fait fortune dans les nouvelles technologies ? Le Château de Pommard. Vivant Micault, Jean Laplanche et Michael Baum ont tous les trois été propriétaires du Château de Pommard (Côte de Beaune) et de ses 20 hectares de vignes. Pour le dernier cité, il serait plus juste d’en parler au présent : Michael Baum a repris le Château en août 2014. Il s’affirme comme un néo-bourguignon passionné (il y vit plusieurs jours par mois) et plein d’ambition pour son acquisition.

Il travaille au développement de l’activité de négoce du Château sur des belles appellations de la Côte de Beaune et de la Côte de Nuits. « Nous visons une production de 300 à 350 000 bouteilles d’ici 3 ans et 500 000 bouteilles d’ici 5 ans », chiffre Emmanuel Sala, régisseur du château.

Ce projet implique la naissance d’une nouvelle cuverie dont la construction devrait débuter au printemps prochain et s’achever en 2018. Michael Baum compte également investir fortement dans l’oenotourisme. L’un des bâtiments, le château Micault, va être transformé en hôtel haut de gamme. Le classement des Climats du vignoble de Bourgogne au patrimoine de l’humanité, en juillet dernier, n’a fait que conforter Michael Baum dans ce projet : « Dans quelques années, nous voulons proposer un accueil de luxe au château au niveau de l’hôtellerie et de la restauration », explique-t-il.
Le château, qui accueillait déjà des expositions d’art contemporain, va s’enrichir également d’un musée sur la vigne et le vin. Ouverture dès le printemps prochain !