Après une première adresse dans le 9ème arrondissement, Vincent Dechelette alias « Gare Gamay » vient d’ouvrir un second « Troisième Fleuve » à Lyon. Une cave majoritairement dédiée, comme son nom l’indique, aux vins du Beaujolais.

Vincent Dechelette, dont le nom de scène est « Gare Gamay », est un passionné du… gamay, et donc, du Beaujolais.
A 36 ans, il a fondé sa première cave du même nom dans le quartier de Vaise, déjà dédiée en grande partie aux vins du Beaujolais. Après dix ans de carrière chez Georges Dos Santos, fondateur de la célèbre cave Antic Wine, Vincent concrétise son envie de devenir son propre patron et donner la parole à ses cuvées fétiches, dans un lieu incarnant les valeurs de sa région de prédilection : des bonnes quilles, de l’humour, un ton toujours un peu décalé, le tout sans se prendre au sérieux et avec un côté très humain.
Le nom était donc tout trouvé, selon l’expression consacrée qu’à Lyon coulent trois fleuves : le Rhône, la Saône, et le Beaujolais.

Célébration du Beaujolais juteux et festif

Vincent le sait mieux que personne, il y a DES Beaujolais.
Mais le sien, celui qu’il aime, c’est celui « qui garde une image festive, image qui lui colle à la peau et qui lui va bien, ce qui n’empêche pas l’existence de merveilleux vins de garde dans la région. Mais pour moi, l’identité beaujolais, c’est du jus, et du fruit. C’est un vin qui correspond aux nouveaux codes gastronomiques (bistronomie, apéros dînatoires…), et présentent une palette d’accord mets et vins vraiment intéressantes ».
Ce qui tombe plutôt bien en ce moment, les consommateurs plébiscitant de plus en plus les vins ayant ce profil, particulièrement les 25-45 ans. Même si Lyon et le beaujolais conserve encore une relation en demi-teinte : « les Lyonnais sont encore réfractaires au Beaujolais, mais paradoxalement, en boire est aussi très chic et branché pour certains consommateurs ».
Son appétence pour les vins nature est d’autant plus présente que pour lui, « la vinification carbonique se prête à l’absence de soufre ».

De la pédagogie à l’usage des curieux

Quand on sait que certains clients pensent que Moulin-à-Vent et Morgon sont des appellations bourguignonnes, il semble qu’il y ait encore un peu de travail pédagogique à faire, même si près du Beaujolais.
Bien que Vincent affectionne l’identité festive du Beaujolais, il n’insiste pas spécialement sur le Beaujolais Nouveau, qui doit rester ce qu’il est, un vin de fête, mais pas représentatif des vins produits par la région.

Ouvrir une deuxième boutique permet donc de continuer cette évangélisation laïque dans l’hypercentre de Lyon, où les vins du Rhône (nord et sud) restent plébiscités en première demande.
Si les touristes étrangers et les expatriés sont les plus faciles à convaincre, il a bon espoir de continuer à prouver que le Beaujolais est une région de grands vins, grâce à sa grande sélection de toutes les appellations beaujolaises, mais aussi au travers des événements qu’il organise régulièrement dans la maison mère du Troisième Fleuve (comme celui du 8 juin prochain, « Bottles au Troisième Fleuve » : un dîner gastronomique est proposé avec carte blanche au Chef Alexandre Quenin, bras droit des cuisines de Racine de Gabriel Delhomme, douze bouteilles chouchous de l’équipe et une à l’aveugle, moyennant 89€ et une réservation obligatoire, les places étant limitées).
Les couleurs du Beaujolais sont également toutes présentes chez Vincent, notamment le blanc, comme celui de Xavier Bénier : « celui-ci ne cherche pas à imiter les chardonnays bourguignons, il est franc du collier, sur la tension, le fruit, pour moi c’est un des meilleurs en ce moment. Et le beaujolais blanc s’accorde d’ailleurs mieux avec la charcuterie que le rouge… ».

Et si Vincent « Gare Gamay » Dechelette le conjugue surtout au beaujolais, c’est parce qu’il n’y a qu’ici qu’il a ce goût et ce profil. Ceux de Touraine sont très bons mais n’ont pas ce caractère, quand ceux du monde ressembleraient plus à une mondeuse bien épicée.

Pour l’heure, pas de jaloux, les amoureux des bons vins même hors Beaujolais trouveront aussi leur bonheur chez Vincent !

Le Troisième Fleuve
23 Grande Rue de Vaise, 69009 Lyon
3 rue du Plâtre, 69001 Lyon