La nouvelle vient d’être relayée dans les des journaux sportifs : le champagne Taittinger a décroché la licence de la FIFA. Ce faisant, il devient le champagne officiel de la Coupe du Monde de football 2014 au Brésil, et sera servi dans tous les espaces VIP !

Plus globalement, les maisons de Champagne sont d’importants sponsors sportifs, et si la loi Evin les rend muettes en France, elles n’en sont pas moins actives hors de nos frontières. Revue de détail.

Le fait n’est pas nouveau. C’est bel et bien au champagne que se saluent les exploits sportifs, et les maisons de Champagne ont toujours cultivé la pratique de ce mécénat. Depuis plus de 10 ans, G.H. Mumm arrose ainsi officiellement les podiums des grands prix de Formule 1. Ses magnums de Cordon Rouge perpétuent la tradition d’un heureux incident lorsque, en 1966, sur le circuit des 24 heures du Mans, la bouteille brandie par le vainqueur Jo Siffert s’ouvrit, aspergeant joyeusement le podium et les spectateurs.

Bollinger – « Bolly » comme disent affectueusement les Britanniques – parraine de nombreux événements sur son marché de prédilection : le championnat anglais de rugby, la course automobile Royal Ascot, ou la compétition d’aviron qui oppose chaque année depuis 1829 sur la Tamise les équipes universitaires d’Oxford et de Cambridge ! Enfin, le champagne de James Bond accompagne logiquement les journées « Aston Martin on Ice » à St-Moritz. Deux jours où est pratiquée la conduite automobile sur glace chère au célèbre 007.

Récemment arrivée dans le monde de la bulle, la marque Barons de Rothschild met les bouchées doubles pour se faire connaître, s’associant à plusieurs tournois de tennis ATP et rejoignant les prestigieux événements du groupe Rothschild en matière d’équitation ou de golf sur neige. Sans compter le somptueux catamaran Gitana Team de la financière Edmond de Rothschild, dont les exploits sont désormais soulignés de fines bulles !

Moët & Chandon fait les choses en grand. Pour la deuxième année, le leader du champagne a sponsorisé le tournoi de tennis de l’US Open, avec sa propre terrasse où déguster une coupe entre deux matchs. Mais c’est surtout son nouvel ambassadeur mondial qui a défrayé la chronique. Moët & Chandon a recruté en novembre dernier le champion de tennis Roger Federer pour représenter la marque dans sa nouvelle campagne publicitaire, lors d’événements et de manifestations de prestige. Du grand chelem !

Golf, tennis, voile et aviron, exploits de montagne ou sports mécaniques : il serait trop long ici de dresser la liste des événements sportifs que parrainent les maisons de champagne, grandes ou moins grandes. Car l’excellence, la victoire, et par extension la célébration de toutes les grandes occasions sportives ont toujours été un axe majeur de la communication. Et les retombées commerciales directes et indirectes sont souvent à la hauteur de l’investissement. Lors du dernier tournoi de tennis de Wimbledon, parrainé par Lanson, ce sont 28 000 flacons à la croix rouge qui ont été consommés. Balle, set et match !

Joëlle W. Boisson