(Photo : Maurice Subervie)
(Photo : Maurice Subervie)

À l’échelle mondiale, seulement 12 cépages, parmi les 1 100 cultivés sur la planète, occuperaient aujourd’hui jusqu’à 80 % des vignobles de certains pays, selon une étude de l’INRA et l’université de Harvard. C’est pour redonner un peu de diversité à nos vignobles que 150 vignerons se retrouvent chaque année, le temps d’un week-end de novembre, au Bar de la Fontaine à Saint-Côme-d’Olt (12), pour débattre et échanger autour des cépages modestes, ces cépages patrimoniaux devenus minoritaires en France.
Sixième et dernier de nos témoignages et retours d’expérience extraits du Terre de vins n°55.

Famille Laurens : le fer servadou, fièrement aveyronnais !
« L’Aveyron a toujours été une terre identitaire, de fortes têtes, à l’instar du fer servadou ou mansois, un cépage noir emblématique de l’appellation Marcillac. Il est resté prédominant dans ce vignoble du nord de l’Aveyron qui n’a jamais cédé aux cépages internationaux. Mais, pour les blancs, il s’en comptait en 1807 une quinzaine (maurel, moissagues, etc.), peu à peu abandonnés au profit des sauvignon, manseng et chardonnay, utilisés depuis quinze ans pour la production d’un blanc IGP Aveyron. Cette perte de connaissance et de richesse ampélographiques, il fallait en tirer quelque chose… Ce que mon père et mon oncle ont entrepris. En partenariat avec l’Institut français de la vigne et du vin (IFV), ils ont planté, en 2007, une première vigne expérimentale de saint-côme blanc, ce cépage ayant depuis été inscrit au catalogue. Puis du fel, un cépage tardif proche du chenin, et, en 2017, une dizaine de variétés noires ancestrales. À présent, les lignes bougent et l’histoire se réécrit : il y a un intérêt des restaurants gastronomiques à remettre à leur carte des vins aveyronnais, les consommateurs veulent sortir des goûts habituels, c’est le retour de bâton de l’identité ! Au domaine Laurens, que j’ai rejoint en 2014 avec mon frère Pascal et mon cousin Éric, les décisions sont collégiales, mais le cap est mis sur ces cépages patrimoniaux, à commencer par l’irréductible fer servadou, la colonne vertébrale du domaine et l’âme du vignoble de Marcillac ! »
Domaine Laurens – 12330 Clairvaux-d’Aveyron
05 65 72 69 37 – www.domaine-laurens.com