Si le « Dictionnaire amoureux du vin » n’avait déjà été écrit – et pas par n’importe qui – ce titre aurait parfaitement convenu à l’ouvrage que vient de publier Léon Mazzella aux Editions Ecriture. Ce sera donc un  » Dictionnaire chic du vin » et le lecteur n’y perdra de toute façon pas au change.

Bayonnais de Paris, ancien étudiant à Sciences-Po Bordeaux où, déjà, il usait ses coudes de veste de velours aux zincs des bars de la Victoire, aussi à l’aise dans les marais de l’Adour que dans les caves des châteaux, Léon Mazzella fait rimer vin et écrivain. Grâce à son talent de plume, d’abord, et puis grâce aux auteurs qu’il invite à boire un verre dans son dictionnaire : Antoine Blondin, Jim Harrison, Julien Gracq ou Jean-Paul Kauffmann. Avouez qu’il y a pire compagnonnage…

Avec Léon Mazzella et son GPS en forme de bouteille, le lecteur vadrouille de Bordeaux à Porto, de Chinon à Cognac, de Saumur à Gaillac, de Saint-Estèphe à Saint-Joseph, de Cahors à Cornas et on en passe…

Un voyage à la fois savant et savoureux, pétillant et gouleyant, étonnant et hédoniste, où lettres et litres s’accordent à la perfection et donnent la part belle aux anecdotes et aux souvenirs.

Léon Mazzella, « Dictionnaire chic du vin », Editions Ecriture, 345 pages, 24 euros.