Attention : dans cette rubrique sont décrits les arômes juvéniles des vins. Il faut noter que tous ces cépages s’expriment très différemment selon le terroir sur lequel ils poussent (voir paragraphe dédié). Les caractéristiques données ici restent donc très générales et sont le dénominateur commun à une majorité des vins d’un même cépage. (voir ici pour les cépages blancs)

– Le cabernet sauvignon : cépage à la robe grenat d’une intensité moyenne. Ses arômes classiques sont le cassis, la mûre ainsi que le poivron lorsqu’il n’est pas mûr. Il supporte bien l’élevage en bois dont il conserve généralement les arômes caractéristiques. En bouche, il donne des vins structurés, denses ayant une certaine matière qui s’expriment notamment au travers de tannins assez fermes.
Région de prédilection : le Bordelais et plus spécifiquement la rive gauche (Médoc).

– Le merlot : cépage présentant une robe assez similaire à celle des vins issus de cabernet-sauvignon. Mais il se distingue toutefois de ce dernier au niveau aromatique, marqué par des arômes fruités plus intenses (fruits noirs) ainsi que des notes de violette. Il est en outre généralement plus accessible jeune grâce à des tannins souples qui lui confèrent une bouche suave et enrobée.
Régions de prédilection : le Bordelais et plus spécifiquement la rive droite (Saint-Emilion et Pomerol)

– Le pinot noir : les vins qui en sont issus sont dotés d’une robe rubis moins intense que celle des 2 cépages présentés précédemment. Leur nez est souvent dominé par des notes de cerise (noyau, queue). Ils ont généralement en commun un corps assez élégant ainsi qu’une bouche délicate et finement acidulée.
Régions de prédilection : la Bourgogne (notamment la Côte-de-Nuits) et Sancerre

– La syrah : elle donne des vins à la robe grenat légèrement violacée et d’une profonde intensité. Le nez est très aromatique sur les fruits noirs, les épices (le poivre noir notamment) la violette ainsi qu’un côté légèrement lardé. La bouche est enveloppée du fait de tannins enrobés. Les vins sont généralement puissants.
Régions de prédilection : la vallée du Rhône nord (Côte-Rôtie, Hermitage notamment)

– Le grenache : originaire d’Espagne (« garnacha »), il est assemblé avec de nombreux autres cépages et présente donc de multiples expressions. Bien travaillé, il donne une robe rubis intense, une bouche volumineuse et ample avec un niveau d’alcool souvent élevé. Le tout sur des arômes de fruits rouges écrasés, d’épices et de chocolat noir. Il permet de produire également quelques vins moelleux (Rasteau, Maury).
Région de prédilection : vallée du Rhône méridionale (et notamment Châteauneuf-du-Pape), tout le pourtour méditerranéen français, l’Espagne (Rioja), l’Australie (Barossa Valley) et les Etats-Unis (sud de la Californie)

– Le malbec : cépage qui donne 2 grands types de vins différents. Dans sa version française (Cahors), ceux-ci ont une robe sombre et une bouche très puissante, tannique et structurée sur les fruits noirs sauvages. Ils nécessitent beaucoup de temps pour être appréciés (mais des vieux millésimes sont encore souvent en vente). L’autre type de vins se trouve en Amérique du sud, notamment en Argentine. Ceux-ci sont doucement fruités avec une légère sucrosité et un boisé marqué, le tout sur des arômes herbacés et de crème de cassis.
Régions de prédilection : le sud-ouest de la France (Cahors), l’Argentine.

A propos des Clés du Vin

Ces clés du vin ont été élaborées par Jean-Michel Brouard, en collaboration étroite avec Pierre Vila Palleja (en photo ci-dessous), chef sommelier du restaurant « le Petit Sommelier » dans le 14ème arrondissement de Paris. A 27 ans, Pierre est l’un des meilleurs sommeliers de sa génération. Passionné de vins depuis son entrée à l’école hôtelière à 15 ans, il y décrochera une mention complémentaire « sommellerie ». S’ensuivront des passages remarqués dans de grands établissements de la capitale (le Ritz, Lasserre, le Crillon et le Georges V) ainsi que dans le groupe Alain Ducasse. Curieux de tous les vignobles, « surtout de ceux qu’[il] ne connaît pas », Pierre sillonne les régions viticoles depuis l’âge de 19 ans avec un attachement particulier pour les magnifiques Terrasses du Larzac dans le Languedoc. Chef sommelier du restaurant familial depuis 2012, Pierre a réussi en 2 ans le pari fou de le doter d’une cave exceptionnelle, aux 700 références souvent prestigieuses. Mais toujours dans un esprit de partage avec ses clients. Les coefficients pratiqués ici sont bas et permettent de découvrir de très grands flacons à des prix particulièrement raisonnables. Une philosophie qui a convaincu nombre de grands noms du vin (Dagueneau, Trimbach, Trévallon, Tempier entre autres) qui participent régulièrement à des « dîners vignerons », faits de bons produits du terroir issus d’une sélection qualitative pointue. En somme, un paradis pour tout amateur de vin qui sera accueilli ici avec une gentillesse, une bienveillance et un professionnalisme rares.

pierrevilapalleja

— Tags

— Auteur

La rédaction
La rédaction

Commentaires (0)

Commenter

Pour laisser votre avis sur cet article Connectez-vous et rejoignez la communauté TERRE DE VINS

Se connecter Créer un compte