Au sein de la grande famille des vins doux naturels du Languedoc-Roussillon, le Muscat doit sa place en or à sa couleur : c’est un vin doux blanc, issu exclusivement du cépage muscat : muscat petit grain seulement pour les Muscats du Languedoc (Frontignan, Mireval et Lunel), mais aussi pour le Muscat du Cap Corse. Le Muscat de Rivesaltes admet l’assemblage avec le muscat d’Alexandrie (25 % max.). Le muscat petit grain apporte, dit-on les arômes de fruits blancs et jaunes, de fleurs blanches et jaunes mais aussi de menthe, alors que le Muscat d’Alexandrie, à plus gros grain, est décrit comme plus grossier par ses détracteurs qui lui reconnaissent toutefois son apport en gras et en arômes de fruits, et notamment de raisin sec.Des styles à réinventer
Ne laissez plus dire que le Muscat est l’apéritif des vieilles dames ! Leur image de vins trop sucrés pour être aromatiques et trop lourds en alcool pour être rafraîchissants a vécu, sauf pour des vins encore vendus en masse et à vil prix, alors que quantité de producteurs ont fait de leur Muscat un étendard de leur production. Les Muscats de plaine, de Rivesaltes aux Muscats de la côte languedocienne (Frontignan, Mireval et Lunel) et jusqu’au Muscat de Beaumes de Venise, ont pâti de cette réputation, qui contredit les mythes les plus anciens : la bouteille torsadée du Muscat de Frontignan viendrait du geste d’Hercule, qui, s’en désaltérant, tordit la bouteille pour n’en pas perdre une goutte ! Il ne serait pas déçu par une dégustation aujourd’hui : de la Catalogne à la Provence, les vins doux issus de muscat présentent un multitude de profils, qui varient selon les appellation, mais surtout selon le style que le vigneron a voulu imprimer à son vin : pâle et délicatement floral, sur la rose, ou presque orange et exubérant d’arômes de fruits exotiques et d’agrumes, plus ou moins riche en alcool mais toujours généreux en arômes, les vins doux de muscat méritent une exploration au cas par cas, pour les découvrir !
Raison de plus, donc, pour être particulièrement attentif aux efforts des producteurs. En Muscat de Rivesaltes, on retiendra deux vins à la fraîcheur croquante, l’un pour sa proximité avec la mer (c’est celui du Mas Baux à Canet en Roussillon), l’autre pour son terroir en hauteur (celui de la cave coopérative de Dom Brial à Baixas). L’altitude est également le trait marquant du Muscat Saint-Jean de Minervois (250 mètres), à l’origine de sa fraîcheur, tandis que le Muscat du Cap Corse se nourrit, en fraîcheur là aussi, de la mer et de la montagne. A Beaumes de Venise, le muscat petit grain blanc voisine dans les vignes son cousin à petit grain noir, lequel donne des muscats rosés et rouge à essayer absolument (en plus du blanc)!

Les accords mets-vins
Comme tous les liquoreux, les Muscats se trouvent de nouvelles places à table. Ils réinventent des accords mets-vins très tendance avec la cuisine asiatique ou jouent les remplaçants qui volent la vedette aux titulaires (aux Sauternes ou Porto avec le foie gras et les fromages bleus, par exemple). On peut aller encore plus loin dans la rencontre sucrée-salée : le sommelier Dominique Laporte recommandait récemment dans nos colonnes de tirer profit de la texture moëlleuse des Muscats sur des plats à la consistance souple, comme les tripes à la mode de Caen ! Plus classiquement, les Muscats accompagne à merveille les desserts à base de fruit (tout comme le melon en entrée).
On continue de les apprécier à l’apéritif, bien frais, pour éviter de diluer le vin avec des glaçons pour les puristes, ou au contraire, sur de glace pilée qu’on aura soin de laisser fondre un peu pour se désaltérer sans trop craindre le deuxième effet Muscat… Car sous sa douceur et son infinie tendresse, le Muscat est un vin doux naturel qui titre entre 15 et 22° !

Et s’il vous semble avoir déjà fait le tour des surprises du cépage muscat dans la version vin doux, n’oubliez pas les Muscats secs du Languedoc Roussillon,
tellement tendance. Il y a quelques années, ils étaient synonymes de nez et d’attaque en bouche très expressifs suivis d’un coup de vent : le vin se taisait brusquement en cours de bouche après avoir beaucoup promis… Là encore, les vignerons ont affiné le tir avec les vendanges. Enfin, ne manquez pas le Muscat en effervescent, avec la Clairette de Die, composée de muscat petit grain. D’autres régions viticoles françaises vous offrent la possibilité de varier les plaisirs sur le mode muscaté, avec le Muscat d’Alsace, composé de muscat petit grain et/ou de muscat ottonel ou la muscadelle, en Bordelais et dans le Sud Ouest. Enfin, à l’étranger, retrouvez le muscat petit grain sous d’autres noms : Moscatell en Espagne, Moscato en Italie, effervescent ou tranquille, d’Asti à la Sardaigne et Moscadello en Toscane, mais aussi Muscat Blanc dans le Valais… et jusqu’en Grèce, à Samos, notamment. Le Muscat d’Alexandrie est aussi du voyage sous des noms d’emprunt : Lexia, en Australie, Hanepoot en Afrique du Sud ou Zibbibo en Sicile.