Présent à Champagne Tasting le 7 mai prochain à l’hôtel Salomon de Rothschild à Paris, le champagne Lombard dévoile une actualité très riche : la certification bio de son domaine en septembre, une astucieuse contre-étiquette livret, un site de e-commerce à venir dédié à ses cuvées lieux-dits, un blog… Thomas Lombard nous raconte !

Votre actualité la plus marquante est votre annonce d’une transition vers le bio…

Les vendanges 2022 seront les premières certifiées bios sur notre domaine propre qui représente 5,5 hectares sur les 60 qui approvisionnent la maison. C’est un vignoble que mon père a racheté juste après la création de la marque Lombard, en lien avec cette stratégie qualitative visant à privilégier les premiers et grands crus. Le domaine est essentiellement en premier cru et situé sur l’Ouest de la Montagne.

Malgré l’année 2021, particulièrement difficile en raison du mildiou, vous avez tenu le cap !

En effet, d’autant que si on regarde les cartes pluviométriques et celles des attaques de mildiou, l’épicentre se trouvait exactement à Ville-Dommange, en plein cœur de notre vignoble. Nous avons eu des rendements qui tournaient autour de 1000/1500 kilos/ha. Une catastrophe ! Nous avons tout débloqué. Mais cela ne remettait pas en cause nos convictions, nous savions très bien que tous les cinq ans, en Champagne, on subit forcément un coup dur lorsqu’on est en viticulture bio. C’était notre troisième année de conversion, nous avons jugé qu’il serait dommage d’abandonner si près du but.

A quelles cuvées destinez-vous ces raisins ?

Aujourd’hui, les raisins bios hors grands crus et premiers crus, sont utilisés pour notre marque Médot où nous avons une cuvée bio depuis 2014.  Pour celle-ci, nous avons beaucoup de demande mais peu de volume disponible. Une partie viendra donc l’approvisionner. C’est l’étendard de cette marque dont la gamme est complétée par des cuvées qui appartiennent au même univers, avec une cuvée HVE blanc de noirs, et une cuvée sans souffre ajouté. Médot est un univers différent de celui de Lombard, sans qu’il existe de hiérarchie. D’ailleurs, nous commercialisons les deux marques sur les mêmes réseaux traditionnels. Lombard repose sur cette identité bourguignonne de la Champagne, mettant en lumière des crus et des lieux-dits bien spécifiques, en brut nature. Au sein de cette marque, nous voulons que notre gamme Terroir (cuvées lieux-dits et monocrus) connaisse une transition vers le bio ce qui est plus simple que pour la gamme signature qui implique des assemblages plus larges reposant sur des partenariats historiques.

Vous avez aussi revu votre habillage…

Nous avons créé une étiquette sous forme de livret. Notre présentation commerciale joue beaucoup sur les éléments techniques du terroir, cette expertise étant la raison d’être de la marque Lombard. J’ai pu constater que lorsque l’on a un importateur aux Etats-Unis et des commerciaux qui peuvent représenter 300 références de vins, ils ne peuvent évidemment se souvenir que Verzenay est un grand cru de la Montagne de Reims situé sur la face Nord avec des sols limoneux. Nous accordons par conséquent une grande importance aux informations de la contre-étiquette sur les cépages, les parcelles, les dates de plantations, les types de sols. Ce système de livret proposé par notre imprimeur nous a permis de rajouter une carte. Nous avons préféré cette solution à un QR Code qui aurait enlevé ce lien direct que peut avoir le consommateur avec la bouteille. C’est toujours désagréable, lorsque l’on boit du vin d’avoir à sortir son téléphone !

L’objectif de la gamme Terroir est de parcourir la Champagne, prévoyez-vous de nouvelles cuvées ?

Nous vous avons promis de vous faire découvrir une nouvelle cuvée et un nouveau terroir chaque année. En 2022, cela se présentera de manière un peu différente, parce que nous travaillons sur un projet de site e-commerce dédié uniquement à ces cuvées lieux-dits de la gamme Terroir. Celles-ci seront en vente exclusivement sur ce site, l’idée étant de ne pas concurrencer notre circuit traditionnel. C’est donc là que les prochaines nouvelles cuvées seront dévoilées et il y en aura quatre : trois lieux-dits et un mono-cru. On pourra redécouvrir le Chemin de Flavigny qui avait été remplacé par les Beauves, une cuvée lieu-dit sur Le Mesnil, une autre sur Chouilly, et un monocu d’Avize. Ce nouveau site de e-commerce sera par ailleurs couplé avec un blog !

www.champagne-lombard.com