Accueil Actualités [Escapade Crus Bourgeois] Château Mazails : vue imprenable

[Escapade Crus Bourgeois] Château Mazails : vue imprenable

Auteur

Julien
Lestage

Date

19.01.2021

Partager

Dans le Médoc, les anciens n’avaient pas choisi les terres au hasard pour implanter leur vignoble. C’est au bord de l’estuaire et sur des croupes graveleuses dominant le fleuve, propices à l’épanouissement de la plante, que les plus belles propriétés ont été positionnées. La proximité de l’estuaire préserve les vignes du gel. Et l’Océan qui n’est pas loin ajoute encore à cette douceur du climat local. Poussez les portes de sept châteaux bordant l’estuaire et racontant tous des histoires différentes à travers les décennies…

Retrouvez l’intégralité de cette Escapade dans le Terre de vins hors-série Crus Bourgeois, disponible sur notre kiosque digital.

Épisode 2 : Château Mazails

Vue imprenable
« Notre château Mazails est positionné sur une croupe vallonnée et graveleuse qui donne une vue imprenable sur l’estuaire de la Gironde », lance Philippe Chacun, propriétaire de ce domaine de 49 hectares de vigne. Lorsqu’il succède à son père dans les années 1980, le viticulteur ne possède pas plus de 12 hectares. À force de travail, Mazails est devenu un vaisseau amiral. Tous les bâtiments existants ont aussi été rénovés. Pour visiter cette propriété, il faut faire route vers le nord du Médoc, dans la commune de Saint-Yzans-de-Médoc. La famille Chacun possède ce domaine depuis 1931. En plus de la culture de la vigne, l’activité d’élevage a été préservée : dans les prairies qui bordent le château, on peut croiser 12 blondes d’Aquitaine, elles font partie intégrante du paysage. Pour continuer de porter haut les couleurs du château, Grégory, Mickaël et Vanessa, les enfants de Philippe, ont pris la suite. C’est la 4e génération qui s’engage dans cette aventure familiale. Elle s’est donné pour objectif d’être dans la culture raisonnée de ses vignes et de développer encore l’accueil à la propriété. Un chemin qui a aussi été montré par leur père. Au château, on trouve une salle de dégustation, son musée et une gamme complète des vins de Mazails, qui se veulent ronds, charnus et goûteux pour s’adapter à leurs clients. « On cherche à éviter les vins agressifs », explique Philippe, qui continue de sillonner les foires et les salons. Cru Bourgeois depuis 1932, ce médoc, qui produit environ 200 000 bouteilles, n’a jamais été déclassé. Une fierté pour la famille Chacun.
Accueil à la propriété sur rendez-vous. Millésime 2016 : environ 15 €.

Château Mazails – 33340 Saint-Yzans-de-Médoc
05 56 09 00 62 – Site internet

Épisode 1 : Château du Raux