Accueil Actualités Lafite Rothschild porte son corbières sur la place de Bordeaux !

Lafite Rothschild porte son corbières sur la place de Bordeaux !

Saskia de Rothschild au château d'Aussières ©S. Tonnaire

Auteur

Sylvie
Tonnaire

Date

30.08.2023

Partager

C’est en septembre que la place bordelaise se consacre aux vins hors Bordeaux. Pour la première fois, un corbières sera inscrit aux sélections des négociants. Pour Saskia de Rothschild, « il est temps de présenter Château d’Aussières aux amateurs du monde, nous sommes persuadés qu’il le mérite ».

Acquis en 1999 par les Domaines Barons de Rothschild Lafite, la propriété audoise reste chère au cœur de la famille. « C’était un coup de cœur pour mon père, pour l’équilibre entre vignes et nature sauvage ; il y a quelque chose d’incroyable ici, dans cet environnement rude et fort, avec ce massif de Fontfroide dans lequel s’engouffre le vent venu de Méditerranée. » Plus de vingt ans se sont donc écoulés, employés à une cartographie fine du vignoble, à l’analyse des sous-sols, à l’adaptation de la taille et des pratiques culturales avec une conversion à l’agriculture biologique amorcée en 2018, juste après que la démarche soit lancée au Château de L’Évangile à Pomerol. Il y a eu aussi la rénovation du hameau, car ici il y avait non seulement une cave et des habitations, mais aussi une école et une boulangerie. « C’est un endroit surprenant, témoigne Jean de Roquefeuil, directeur de la propriété, on est souvent agréablement surpris. C’est un terroir difficile à révéler mais quand on y arrive, il est dingue. » Et Saskia de Rothschild de compléter : « Mon père avait dans la cave familiale tous les premiers millésimes d’Aussières, des 2007, 2008, en magnum, je les ai beaucoup bus. Ma dernière dégustation est le 2013, j’aime les boire avec un peu d’âge. Nous avons reçu les négociants bordelais sur le domaine, ils ont goûté, ils connaissent les vins, on a pris le temps de construire une stratégie avec eux. »

Saskia de Rothschild et Jean de Roquefeuil ©S. Tonnaire

C’est le millésime 2019 qui ouvre le bal, « avec son nez frais et épicé, il raconte d’où il vient ». De fait, cette cuvée château convainc par son bouquet et sa texture finement tissée, ses saveurs terriennes et réglissées, son équilibre rafraîchissant, élancé, un fruité noir et juste corsé, une palette complexe où les cépages principaux, la syrah et le mourvèdre, se répondent et s’enrichissent. On le découvrira donc auprès du négoce bordelais dès cette semaine.

Outre cet évènement, le projet d’un vin blanc ambitieux avance à Aussières. Les terroirs sont identifiés, et le choix d’un cépage constructeur est arrêté, ce sera le grenache blanc, épaulé de roussanne et marsanne. Initiative dans la lignée de la création du blanc sec au château Rieussec, premier grand cru classé en Sauternais, et plus récemment au château Duhart-Milon également, sur une veine calcaire du vignoble de Pauillac. Toutes les cuvées du Château d’Aussières sont également disponibles à la boutique de la propriété. À titre indicatif, le millésime 2018, dégusté lors de cette rencontre, est en vente au prix de 39,90 €. Le 2019 sera proposé au même prix.

Articles liés