Parmi l’alléchant programme des masterclass de Découvertes en Vallée du Rhône, on nous propose un voyage à travers le temps, au sein du cru Lirac. Une verticale, à rebours des idées reçues sur l’aptitude à la garde de ce cru modeste, le seul avec son cousin Vacqueyras, à pouvoir hisser les trois couleurs.

Échauffement sur un premier 2012 en blanc des vignobles Assemat, Château Oualou, au nez floral et à l’attaque tendre, déclinant grenache blanc, clairette, piquepoul, viognier et bourboulenc. On sent qu’il offrirait bien sa chair à une daurade royale.

Puis avec le château Le Devoy Martine, un rosé soutenu au disque orangé, ample et solaire, au fruité de fraise cuite. Lui non plus il ne faut pas lui en promettre à table : il tiendrait tête à un couscous. Amateurs de rosé de soif s’abstenir, c’est du lourd !

Un vrai « GSM » (grenache-syrah-mourvèdre)

On plonge en 2005 avec une magnifique Reine des Bois, domaine la Mordorée. Le silence se fait dans la salle. « A true GSM », annonce le sommelier américain Kelly McAuliffe, qui anime cette masterclass, pour désigner l’assemblage grenache-syrah-mourvèdre, et un vrai grand vin sanguin, légèrement truffé, à la texture dense et aux saveurs intenses appelant le repas de chasseurs. Tout en équilibre et profondeur.

Fi de la canicule de 2003 avec le Clos de Sixte d’Alain Jaume, domaine Grand Veneur. Truffe, goudron, raisin rôti et genièvre : c’est une poigne de fer dans un gant de velours, on lui sent encore de la ressource, une évolution noble toute en retenue, un palais rafraichissant, des tanins soyeux. Là, c’est du grand vin. Qui a eu le flair d’en garnir sa cave ?

Dans la garrigue

Ce qui surprend dans le 2001 du château de Ségries, c’est l’élégance de la texture. Note animale puissante, garrigue, truffe, le long d’une arête acide lui donnant de l’allonge…

Dernier coup d’œil en arrière avec Château Saint Roch 2000. Lui aussi a gagné en légèreté, c’est un terrien affirmé, au caractère sombre et profond. Il semble figé, encore solide dans sa palette même si la chair est devenue dentelle.

Bilan des courses : ce trio de rouges étonne par son aplomb, saveurs et arômes furètent dans les taillis de garrigue. Ont-ils été chaleureux dans leur jeunesse, tout en muscles ? Ils sont en tout cas aujourd’hui dans une sage maturité, des vénérables, ne manquant ni de force ni d’expression, non sans rappeler la caste papale, mais avec plus de facilité de conversation. En garde, c’est du Lirac !

Sylvie TONNAIRE

Assemat Vignobles, Castel Oualou, 30150 Roqiemaure, 04 66 82 65 52
Château Le Devoy Martine, 30126 Saint Laurent des Arbres, 04 66 50 01 23, www.chateauledevoymartine.fr
Domaine La Mordorée, 30126 Tavel, 04 66 50 00 75, www.domaine-mordoree.com
Château de Ségriès, 30126 Lirac, 04 66 39 11 98 www.chateaudesegries.fr
Château Saint Roch, 30150 Roquemaure, 04 66 82 82 59, www.chateau-saint-roch.com ou www.bpf-brunel.com