(photos © Brice ROBERT)
(photos © Brice ROBERT)

Pour sa 5è édition du 16 au 19 septembre, le Lyon Street Food Festival a déménagé des Subsistances aux Usines Fagor Brandt, permettant de laisser libre court à un nombre impressionnant de comptoirs, bars, activités, ateliers, cours de cuisine, concerts et live stage.

De la France, représentée par de nombreuses têtes d’affiche gastronomiques lyonnaises à l’Afrique, en passant par la Belgique et l’Asie, il est possible de se restaurer aux quatre coins du monde.
Côté boissons, le match France-Allemagne reste le plus important, où s’affrontent mais surtout se complètent le Wine District (doté de 60 cuvées de Côtes du Rhône), le bar à champagne (Champagne Jeeper) et l’Octoberfest, entièrement dédié à la bière en référence à la tradition bavaroise.
ne ratez pas les ateliers d’œnologie avec la découverte des vins de la Vallée du Rhône, des cépages, des vignobles, dégustations à l’aveugle et master-class.

Le tour du monde en 15 000 m2

Les amateurs de gastronomie se tourneront vers le stand de la Vallée de la Gastronomie, où ils pourront découvrir toutes les merveilles du terroir entre Dijon et Marseille.
Côté cuisine, il accueillera notamment Anne-Sophie Pic le samedi, mais aussi Mathieu Viannay (La Mère Brazier **), Maxime Laurenson (Rustique *), ou encore Joseph Viola, chef des bouchons gastronomiques Daniel & Denise, qui vous propose par ailleurs le pan bagnat au paleron de bœuf et pickles d’oignon sur son stand.
Présent depuis la toute première édition, le chef a choisi ce plat pour incarner l’esprit du festival comme de sa cuisine : généreux, longuement cuisiné, qu’il marierait volontiers avec un blanc de l’AOP Laudun – Côtes du Rhône Villages.
Les amoureux de l’Afrique se retrouveront dans le hall dédié au continent et à des chefs qui mettent en avant sa diversité et sa richesse, de la Tunisie à la Mauritanie, en passant par le Sénégal, le Congo, Cap Vert, le Cameroun, la Côte d’Ivoire et le Gabon) et en profiteront pour participer à un atelier de calligraphie, ou de création de cosmétiques naturels à l’huile d’argan.

Pour les fans de l’Asie, rendez-vous au Asia Street Market pour déguster le Japon, la Thaïlande, le Cambodge, le Viet Nam, la Malaisie et Hong-Kong, et essayer l’escrime japonaise, ou encore la cuisine Takoyaki, le sabre coréen, les danses traditionnelles.
Les europhiles se dirigeront tout droit vers Bruxelles et ses croquettes de crevette ou encore ses lingots d’or salés (végétarien ou à la bavette), sans oublier les gaufres.
Enfin, les becs sucrés iront se délecter au Sugar Hangar avec les créations des Frères Dorner, de Sébastien Bouillet et d’autres talents locaux, quant les becs fumés respireront les effluves du BBQ Corner, qui mettra tout le monde d’accord avec de la viande, des bouchées veggies, et des produits de la mer.

Créativité, divertissements et concerts, pour les solos, les amis et les familles

Les enfants ne sont pas oubliés et auront cette année leurs ateliers (danse, dessin, calligraphie etc), sans oublier la montagne de jeux.
Les gourmets ne manqueront pas les cours de l’Ecole de Cuisine by l’Insitut Bocuse ; les artistes débrideront leur créativité à la Street Academy, dédiée aux pratiques, arts et sports de la rue. Roller disco king, graffeuse, danseur étoile… tous les rôles sont pour vous.
24 ateliers attendent les écolos de tous bords à l’EcoLab, autour de la création d’objets artisanaux, d’éco-récup, d’apiculture et de customisation, pour s’amuser responsable.
Et toujours une spéciale dédicace aux électro-mélomanes : après une ouverture par Arche et les Naïve New Beaters suivi d’un set enflammé de Dombrance hier soir, préparez les sneakers pour Sundaze, Irène Drésel, Pat Kalla & le Super Mojo, Porno Disco, Argentique, Lova Lova ; Maya Kutsi, et tant d’autres, à retrouver sur lyonstreetfoodfestival.com