(photos Albert de Monts)
(photos Albert de Monts)

L’appellation Crozes-Hermitage était particulièrement représentée cette année sur Lyon Tasting par trois caves mettant en avant le millésime 2019 : Maison & Domaines Les Alexandrins, Ferraton Père & Fils et la Cave de Tain, qui avaient également apporté dans leurs mallettes quelques vins d’Hermitage…

Les Crozes-Hermitage mettent à l’honneur cette année sur Lyon Tasting le millésime 2019 qui a donné des rouges solaires et des blancs de gastronomie. A goûter ce week-end :

Maison & Domaines Les Alexandrins (stand A6)

Crozes-Hermitage blanc 2019

Un assemblage 50-50 de marsanne à 65% élevée en œuf béton et 35% de roussanne en demi-muid à partir d’un assemblage de parcelles du Nord de l’appellation sur granit et du Sud sur la plaine caillouteuse. Un vin gras et rond au fruité éclatant sur une trame calcaire, frais et fleuri sur des zestes d’agrumes et une note saline. (20€)

Crozes-Hermitage rouge 2019

La plus importante référence de la maison (80 000 bouteilles sur les 300 000 élaborées) en négoce de raisins vinifiés au 80% à la cave. Un élevage en cuve béton et tronconique. Une belle typicité de l’appellation sur des arômes de fruits croquants, de poivre, d’olives et de garrigue sur une finale à fondre. (19,59€)

Ferraton Père & Fils (stand F1)

Crozes-Hermitage Calendes 2019

La cuvée existe depuis 6-7 ans et se veut le reflet de la typicité de l’appellation, un vin accessible a partir des vignes des terrasses alluvionnaires du Rhône et de l’Isère associées au granit de Larnage. 20% de vendanges entières, vinification en cuve béton comme tous les rouges de Ferraton avant un élevage de 10-12 mois en barriques bordelaises à 15% neuves. Un vin fruité sur les fruits rouges, frais et croquant, une note de garrigue et quelques tanins à carafer. (17,85€)

Hermitage blanc Les Miaux 2019

Un 100% marsanne en levures indigènes à partir de raisins des Dionnieres et de Beaumes exposés plein sud et Est. Un élevage sur lies fines en partie en fûts 10-12 mois. Des notes de fleurs d’acacia, de menthol et de miel sur des fruits blancs et jaunes. (47€)

Ermitage rouge Dionnières 2015

Une parcelle, la plus large sur les terrasses du Rhône, 2 ha d’un seul tenant plantés à majorité de serine par Michel Ferraton (il en reste environ 60% sur la parcelle) pour un fruité plus élégant et concentré sur des fruits rouges bien mûrs, une note d’eucalyptus, épicé, une belle acidité et des tanins fermés. Élevé 12-14 mois en demi-muids et barriques bourguignonnes à 15-20% de bois neuf. (78€)

Cave de Tain (A2)

Hermitage rouge Gambert de Loche 2013

Une cuvée emblématique de la cave de Tain, hommage à Louis Gambert de Loche son fondateur, propriétaire de vignes en Hermitage, qu’il a léguées à la cave. La cuvée est élaborée depuis le millésime 1994, à partir de vieilles vignes et d’une sélection parcellaire parcelles sélectionnées parmi les terroirs exceptionnels de la Cave. Trois semaines de cuvaison, vinifié et élevé en barriques neuves 17 mois. Un millésime tardif (les vendanges avaient commencé le 15 octobre). Un fruité intense sur les fruits noirs, des notes animales, des épices douces et des tanins enveloppés (95€)