©DR Sotheby's
©DR Sotheby's

La vente de charité bourguignonne, dont la prochaine édition se tient ce dimanche 20 novembre, fonctionne sur un principe original : les acheteurs privés laissent bien souvent une maison de négoce opérer à leur place. Celle-ci gardera le vin au moins un an et demi avant que vous ne puissiez le récupérer…

On ne fait pas n’importe quoi avec les vins des Hospices de Beaune. Ces cuvées primeur prestigieuses, issues de vignes offertes à l’institution par des donateurs depuis des siècles, déchaînent les passions chaque année lors d’une vente organisée le 3e week-end de novembre. Qui s’offre ces vins ? D’abord les vignerons et négociants, qui peuvent ainsi diversifier leur gamme.  Mais en principe, n’importe quel amateur peut participer. En principe seulement : savoir enchérir aux Hospices n’est pas donné à tout le monde.

Il faut d’abord évaluer son budget. Car ici, le vin s’achète en pièces, nom donné aux tonneaux de 228 litres. Comptez au moins 20 000 euros pour un beaune ou un santenay. Et plus de 100 000€ pour un grand cru. Ce n’est pas fini : il faut ajouter le prix du fût, la commission de la maison d’enchères, et les frais d’élevage…

Passer par un négociant, la voie la plus sûre

Vous avez les moyens ? Tant mieux. Il est maintenant temps de se préparer. Dans l’ébullition de ces enchères, ne tentez pas d’arriver à l’improviste, car le vin de vos rêves risque de vous passer sous le nez.  A vos côtés dans la salle, des centaines d’acheteurs aguerris ont peaufiné leur plan d’action pendant des semaines.

Avant de vous asseoir sur les chaises rouges des halles, vous devez ainsi avoir déterminé quelle(s) cuvée(s) acheter, à quel budget, et anticipé le comportement des autres acheteurs. Rien que ça. Raison pour laquelle, dans les faits, vous passerez probablement par une maison de négoce bourguignonne, inscrite sur la liste officielle des Hospices, pour vous représenter. Un choix judicieux, car vos achats devront de toute façon poursuivre leur élevage chez un négociant-éleveur bourguignon pendant 18 à 24 mois. D’une pièce deux coups…

Plus d’informations sur sothebys.com


Acheter à la bouteille : un alternative Depuis quelques années, la maison Albert Bichot, acheteur n°1 des dernières ventes, propose un système d’achat de vins des Hospices de l’année en pré-vente, à partir d’une bouteille. Le choix est limité à une petite sélection de cuvées. Inscription et informations sur hospices-beaune.com