Fruit de l’union de 11 coopératives, la marque leader des AOC en grande distribution mise sur l’étoffe de sa gamme Côtes du Rhône Villages pour se développer.

C’est pour certains l’âge de la reprise en main… A 50 ans, Cellier des Dauphins (marque produite par l’Union des vignerons des Côtes du Rhône, UVCDR) affine sa silhouette, allonge son goulot et restructure ses étiquettes pour une meilleure visibilité. Marque leader des AOC en grande et moyenne surface, Cellier des Dauphins, vendu essentiellement en Côte du Rhône et Côte du Rhône Villages, changera donc d’habillage en mai à l’occasion de son demi-siècle célébré avec quelques mois d’avance sur son acte de naissance officiel qui remonte à 1967.

L’équivalent de 50 millions de cols de Cellier des Dauphins sont produits chaque année dans les trois couleurs, avec une forte dominante de rouge (plus de de 80%). « La marque a beaucoup évolué », explique Catarina Esteves, directrice marketing de l’UVCDR, une association de 11 caves coop’. « Il y a 12 ans, 80 à 85% de nos ventes étaient concentrées sur la cuvée Prestige (AOC Côte du Rhône, ndlr) en 75 cl et 25 cl. A présent, ce sont les bag in box de 3 litres qui sont les plus populaires. Ils représentent 38% de nos volumes contre un tiers environ pour les bouteilles de 75 cl », précise-t-elle.

Dans le même registre le Côte du Rhône Villages, commercialisé jusqu’ici sous le nom de « Tradition », comptera au printemps trois cuvées AOC dorénavant regroupées sous la bannière « Balades en Rhône » : Côte du Rhône Villages rouge, Grignan les Adhémar (ex-Tricastin) rouge, et Ventoux rouge. Mieux valorisés en termes de prix publics (3, 90€ la bouteille contre 2, 90€ pour la cuvée Prestige), les ventes de Côtes du Rhône Villages sont amenées à se développer en termes de volume. « Il y a 11 ans, les Côtes du Rhône Villages ne représentaient que 50 000 bouteilles contre 1, 4 million aujourd’hui », poursuit Catarina Esteves.

Depuis 2010, Cellier des Dauphins propose également une gamme Signature, vendue environ 6, 50 euros. Mise en bouteille dans un flacon plus conventionnel que la célèbre bouteille de Cellier des Dauphins, elle propose des Cru Vinsobres, Vacqueyras et prochainement Cairanne, qui vient d’obtenir la précieuse appellation. Plus confidentiels, 4% des volumes mis par Cellier des Dauphins affichent une labellisation Bio. C’est bien peu au regard de la production totale proposée par l’UVCDR… mais énorme en termes de volumes. Ainsi, Cellier des Dauphins est la première marque de vins bio en Vallée du Rhône.