Le festival des grands vins organisé ce week-end par « Terre de Vins » est une occasion inédite de déguster en un seul et même lieu les prestigieux vins des dix membres de ce groupe. Et de bon matin, les visiteurs ne boudaient pas leur plaisir !

Premières heures de Bordeaux Tasting, et déjà l’enthousiasme était palpable côté visiteurs comme propriétaires au troisième étage du restaurant « Le Gabriel », où sont réunis pour le week-end les dix membres de Pomerol Séduction (châteaux Beauregard, Clinet, La Conseillante, Gazin, Mazeyre, Rouget, Vieux Maillet, Clos du clocher, Nénin et La Pointe). Il faut dire que les flacons avaient de quoi ravir les sens : bouteilles en millésime 2011, et magnums 2006 ouverts ce samedi et ce dimanche matin à 11h.

A peine la matinée entamée, et la dégustation « est déjà un grand succès. Il y a beaucoup de monde depuis 10h30, constate Nicolas de Bailliencourt, du château Gazin. C’est appréciable pour le public de pouvoir goûter dix vins de Pomerol rassemblés en un même lieu, et pas éparpillés. Ensemble, nous représentons 22% de l’appellation. Nous composons un bon aperçu. »

Déguster et comparer

Les deux millésimes présents, communs à toutes les propriétés, permettent une instructive dégustation comparative pour les amateurs. « C’est intéressant de pouvoir comparer un millésime jeune, le 2011, et un millésime à boire maintenant, le 2006 », explique Stéphanie Pueyo, responsable administrative du château La Pointe, membre depuis cette année de Pomerol Séduction et participant pour la première fois à Bordeaux Tasting. « Cette dégustation permet de juger la qualité du millésime et notamment de constater que 2011 sera un bon millésime de Bordeaux, contrairement aux critiques qu’il a pu essuyer à sa sortie », se réjouit Nicolas de Bailliencourt.

Thierry, amateur averti, est ravi de sa venue : « Pomerol est une de mes appellations préférées. Le fait qu’ils aient tous les mêmes millésimes permet une mise en perspective. On voit bien les différences de styles entre les propriétés, avec des approches classiques ou plus modernes. Et on peut aussi constater les évolutions de style du vin entre 2006 et 2011 au sein d’une même propriété, par exemple lorsque des travaux ont été effectués sur les installations, comme au Clos du Clocher. »

Pour les amateurs qui n’étaient pas présents ce matin, vous avez encore tout l’après-midi et toute la journée de demain (10h-18h) pour venir déguster à Bordeaux Tasting.