Fidèle à la tradition en vigueur depuis 1945, Château Mouton Rothschild, Premier Grand Cru Classé 1855 (Pauillac), a fait appel à un artiste de renom pour illustre l’étiquette du nouveau millésime mis en marché : c’est l’Allemand Gerhard Richter qui signe donc le 2015.

Un peu d’Histoire. En 1945, pour célébrer la paix reconquise, Le baron Philippe de Rothschild décida de couronner l’étiquette du millésime par le « V » de la Victoire, dessiné par le jeune peintre Philippe Jullian. D’une circonstance exceptionnelle naquit une tradition, et à partir de 1946, tous les ans, un artiste différent fut invité à créer une œuvre originale pour l’étiquette. Au début, le Baron Philippe choisit les peintres parmi ses amis personnels : Jean Hugo, Léonor Fini, Jean Cocteau… En 1955, Georges Braque accepta d’illustrer le millésime. Il fut alors rejoint par les plus grands créateurs de notre époque : Dali, César, Miró, Chagall, Picasso, Warhol, Soulages, Bacon, Balthus, Tàpies, Jeff Koons…

La tradition se poursuit avec le millésime 2015. Le château Mouton Rothschild vient en effet de révéler l’étiquette de ce millésime très attendu, dessinée par l’artiste allemand Gerhard Richter, né en 1932. Son œuvre pour Mouton est « le fruit d’un processus à la fois aléatoire et savamment élaboré qu’il appelle Flux. L’artiste fixe sur photo des couleurs en mouvement, saisies à l’instant idéal de leur composition : de même, un assemblage harmonieux donne au grand vin, matière vivante, son équilibre et sa plénitude ».

Outre sa signature, l’étiquette du 2015 affiche une présentation légèrement modifiée, portant la marque de la nouvelle génération qui a succédé à la Baronne Philippine de Rothschild, disparue en 2014 : Camille Sereys de Rothschild, Philippe Sereys de Rothschild et Julien de Beaumarchais de Rothschild. Elle est signée par Philippe Sereys de Rothschild, représentant les trois propriétaires familiaux.

Pour mémoire, voici ce que « Terre de Vins » avait dit de Château Mouton Rothschild 2015 en primeurs :
19/20
Se distingue dès aujourd’hui par des tanins ultra-fins encadrant une palette déjà savoureuse aux notes complexes de violette et de fruits rouges. Alliance de classe, de fermeté et de profondeur. Très longue garde.