(photo Costières de Nîmes Officiel)
(photo Costières de Nîmes Officiel)

L’appellation gardoise entend faire reconnaître la spécificité de ses terroirs sur les vins rouges et vins blancs avec l’objectif de monter davantage en gamme.

La balle est désormais dans le camp de l’INAO… L’appellation Costières de Nîmes a récemment déposé un dossier pour faire reconnaître la typicité de ses terroirs. Au nord, côté Rhône, la dénomination de « Saint Roman », du nom de l’abbaye troglodyte dominant la plaine de Beaucaire, a fait consensus. Au sud de Nîmes, c’est le nom d’une autre abbaye, « Franquevaux », dont les hauts murs surplombent la Camargue, qui a été retenu.

« Cette démarche vise à faire émerger l’identité des plus grands terroirs de l’appellation. Nous nous sommes inspirés de ce qui se faisait notamment à Beaumes-de-Venise et Châteauneuf-du-Pape », explique Bernard Angelras, président du syndicat de l’AOC Costières de Nîmes. « Ca n’a pas été simple car c’est un vrai défi. Nous avons restructuré notre terroir qui a été replanté par des vignerons passionnés. Nous avons, je le sais, le savoir-faire. A présent, il faudra le prouver par la dégustation », concède l’élu.

Le profil du millésime 2016

Cette année, les vignerons de Costières ont dû faire face à la sécheresse. Résultat : les grains récoltés sont bien plus petits qu’à l’accoutumée. « D’ordinaire, il fallait 135 kg de raisin pour faire un hectolitre, il en faut 140 cette année », poursuit Bernard Angelras. En outre, le degré d’alcool sera élevé (plus de 14%) mais il sera, promet-on, compensé par une acidité du même tonneau.

Nîmes Toquée change sa formule

Sur le plan festif, l’appellation prépare Nîmes Toquée du 11 au 13 novembre (réservations en suivant ce lien) avec le souci du renouvellement de la formule. Ainsi, la soirée du vendredi se déroulera dans un appart’hôtel 4 étoiles récemment inauguré à deux pas des arènes par Appart’City. A l’intérieur même des suites, un « Room service » promet, entre autres, dégustations et musique. La journée du samedi, elle, demeure organisée avec des restaurateurs partenaires, tandis que le dimanche sera l’occasion d’un casse-croute gourmand.