A partir de ce lundi 23 mai, Hennessy, la marque cognaçaise du groupe LVMH, ouvre ses portes au grand public, à travers un nouveau de circuit de visites et une exposition artistique « Next Stop Hennessy ».

Il sera désormais possible de pénétrer les murs de la prestigieuse marque de Cognac. Avec 70 millions de bouteilles vendues chaque année dans presque tous les pays du monde, Hennessy se positionne aujourd’hui comme la première marque française de vins et spiritueux en valeur dans le monde. Pour la découvrir, LVMH a décidé de mettre les petits plats dans les grands avec trois circuits de visites thématisés disponibles tous les jours de mai à octobre : la Signature (16 €), la XO Symbole (30 €) et l’Exception (56 €). Un outil œnotouristique puissant, dont le montant de mise en place n’a pas été communiqué par la maison.

L’accueil des visiteurs se fait au bord de la rivière Charente, devant l’historique comptoir de négoce créé par Richard Hennessy en 1765. Après une courte balade sur la rivière, et quelques repères historiques donnés par une guide sur la ville de Cognac – chère à François Premier et enrichie d’abord grâce au commerce du sel puis d’eaux-de-vie – on débarque sur l’autre rive. Dans des anciens chais d’Hennessy, trois pavillons modernes ont été aménagés, où l’art numérique et les explications de la guide abordent successivement l’histoire, le terroir et le savoir-faire de la maison. On retrace notamment, à travers un film projeté sur plusieurs écrans en même temps, les aventures des générations familiales Hennessy, depuis leur alliance aux Fillioux au début du 19ème siècle (Renaud Fillioux vient de succéder à Yann Fillioux en tant que maître assembleur de la maison début 2016), jusqu’à rejoindre la marque Moët en 1971 pour créer Moët Hennessy, et enfin Louis Vuitton en 1987 et la création de LVMH, ce célèbre groupe de luxe qui a fait rêver de nombreux visiteurs lors de ses « journées particulières » qui ont attiré 145 000 personnes les 21 et 22 mai.

L’outil est remarquable de pédagogie ; la double distillation de la célèbre eau-de-vie charentaise, ou encore les six crus situés sur les 75 000 hectares du vignoble n’auront plus de secret pour vous. Toujours l’occasion pour la maison Hennessy de rappeler sa force de frappe dans le vignoble en rappelant que sur les 4 500 viticulteurs de Cognac, 1 500 sont liés par contrat à Hennessy, « des partenaires privilégiés » qui lui fournissent 99, 99 % de l’eau-de-vie dont elle a besoin. Ou d’évoquer les 180 hectares de vignes en propres d’Hennessy, un « territoire d’expérimentation en matière de développement durable, d’agriculture raisonnée pour la maison de négoce ».

On pénètre ensuite un autre chai, de vieillissement cette fois, où les portes « du paradis » attendent les visiteurs (le « paradis » est le lieu dans les maisons de Cognac où se trouvent les plus vieilles et prestigieuses eaux de vies, conservées précieusement dans des dames-jeannes en verre entourées d’osier). Avant de reprendre le bateau, direction l’espace de dégustation : « nous voulions faire vivre aux visiteurs pendant quelques instants l’expérience d’être dans la peau d’un membre de notre comité de dégustation ». Comité de dégustation, qui chaque matin à 11h se réunit en cérémonial afin de déguster les nouveaux lots, les assemblages à réaliser, ou d’autres choix de cuvées de la maison de négoce. Le « mur des rouleaux » éclairé et mis en scène permet de découvrir toutes les couleurs possibles d’une eau-de-vie. Place enfin à la dégustation, à l’honneur le VS (Very Special) et le VSOP privilège, accompagné par un animateur de dégustation. On découvre ces deux cuvées emblématiques de la maison de négoce, d’abord sec dans des verres tulipes, puis sur glace, deux façons de montrer la complexité aromatique de ces spiritueux et « désacraliser les modes de consommation du Cognac, qui se consomment beaucoup en cocktails dans différents pays du monde ».
La fin de la visite se termine dans la boutique, dessinée par le designer Benjamin Graidorge, au sein du bâtiment conçu par l’architecte Jean-Michel Wilmotte. « C’est le seul endroit au monde où l’intégralité de la collection Hennessy est présente. Les prix vont de 9 à 150 000 euros… », précise un salarié de la maison.

Par ailleurs, en accès libre au dessus de la boutique et indépendante du circuit des visites, l’exposition d’art contemporain « Next Stop Hennessy » se tiendra tout l’été, après avoir parcouru 55 000 kilomètres dans différentes capitales du monde. Elle met en scène 11 artistes contemporains qui ont crée des œuvres spécialement pour les 250 ans de la maison Hennessy. Un rappel de l’engagement de la maison Hennessy dans le mécénat, ceci depuis de nombreuses années.