La troisième édition du Concours International du Gamay, qui s’est déroulée le 19 janvier à Lyon, a permis de dresser un panorama mondial de la vitalité de ce cépage. Sur les 165 vins médaillés, 23 sont produits à l’étranger ! Mais le Beaujolais demeure la terre promise…

130 dégustateurs (œnologues, sommeliers, professionnels du vin, amateurs avertis, journalistes) étaient réunis à Lyon le samedi 19 janvier pour distinguer les meilleurs vins élaborés à partir du cépage Gamay (85% minimum) à l’occasion du troisième Concours International du Gamay. 547 cuvées étaient en lice pour briguer une médaille d’or, d’argent ou de bronze. En provenance de France bien sûr, et en particulier du Beaujolais, mais aussi de vignobles étrangers – Suisse, Australie, Croatie…

165 vins ont finalement été primés, dont 31 Grand Or, 64 Or et 70 Argent. Un résultat que l’interprofession du Beaujolais a jugé très encourageant, soulignant le potentiel de séduction international de ce cépage souvent négligé par les amateurs, mais qui son profil gourmand et fruité, peut répondre aux nouvelles attentes des consommateurs.

Des Gamays effervescents

Sur les 37 000 hectares de Gamay plantés dans le monde, 18 000 se trouvent sur les coteaux granitiques du Beaujolais (18000 ha cultivés), le reste étant réparti entre Sud-Ouest, Vallée de la Loire, Vallée du Rhône, mais aussi dans d’autres pays Suisse, Italie, Chine, Afrique du Nord, Amérique du Sud, Nouvelle-Zélande… Le type de Gamay le plus répandu dans le monde est le Gamay noir à jus blanc, issu de l’hybridation naturelle du Gouais Blanc et du Pinot Noir.

Parmi les détails importants de cette troisième édition, la montée en puissance des Gamays étrangers : 23 médailles leur ont été attribuées (5 Grand Or, 9 Or et 9 Argent) avec une nette domination des vins suisses (21 médailles). A souligner également, la belle performance des vins effervescents – blancs, rouges ou rosés – issus du cépage Gamay : sur les 30 présentés au concours, 9 ont été médaillés !

Mais le Beaujolais demeure la grande région de prédilection du Gamay, avec 113 vins médaillés sur 165 : 23 Grand Or, 43 Or, 47 Argent.

L’ensemble des résultats du concours est consultable ici. Les prix seront remis par Bruno Mallet, président d’InterBeaujolais, le 28 janvier à Lyon.

M.D.
Photo InterBeaujolais