(photos F. Hermine)
(photos F. Hermine)

Après près d’un an de travaux, la maison Guigal bénéficie désormais de 55 mètres de façade et 2000 m2 supplémentaires sur deux niveaux le long de la célèbre N7, dans le prolongement des bureaux et de la cave historique.

Après 10 mois de travaux, le producteur et négociant emblématique de la vallée du Rhône dispose aujourd’hui de 3,3 ha de caves, les aménagements ayant été finalisés au début de l’année. « Nous avons toujours investi en amont, notamment dans l’achat de nos 75 ha de vignes dont 35 en Cote Rôtie, 17 en Condrieu, 15 en Saint-Joseph, 4 en Hermitage, le reste en Crozes », reconnaît Philippe Giuigal directeur de la maison familial. « Si je devais choisir aujourd’hui les parcelles à acquérir, ce serait celles-la, parmi les plus beaux sols et sur les pentes les plus escarpées, et nous prévoyons d’autres achats à court terme. Mais nous devions depuis longtemps augmenté notre capacité d’élevage et de stockage ».

L’opportunité est une aubaine quand le voisin décide finalement de vendre sa maison avec une grand jardin. L’espace gagné a permis d’accroître la capacité de stockage des tires-bouchés, l’élevage en foudres et en pièces (5000 fûts au total à ce jour), installer une station de lavage des fûts, une ligne dédiée aux grands formats (qui sont passés de 1% à 4,5% en dix ans) et à moyen terme, une deuxième ligne de conditionnement. « C’est la première fois que la maison investit dans l’outil d’une façon aussi importante (7 M€), on avait été plutôt timide jusqu’à présent, reconnaît Philippe Guigal. Nos réseaux de distribution et de vente se sont construits tout seul et fonctionnent très bien mais il fallait agrandir nos locaux pour abriter plus de 7 M de bouteilles uniquement pour la maison Guigal. Nous voulons également montré que nous croyons dans la vallée du Rhône par une implication forte dans l’œnotourisme. Et ça, c’est la prochaine étape ».